mardi 21 octobre 2014

A propos de responsabilité politique / hellfest


Les lecteurs habituels de ce blog se souviennent de ce billet fustigeant l'esprit de gauche.

Ils se souviennent aussi de ce billet relatif à la "Liberté d'expression".

Ils se souviennent aussi que nous avons toujours écrit que le "pouvoir" et les responsables se situeraient "à droite" que cela ne changerait rien à notre position à savoir le tri dans la programmation du hellfest tant qu'il y aura de l'argent public.

samedi 11 octobre 2014

A propos de emperor


On se souvient de l'Inner Circle fondé par euronymous ( mayhem) et de ses membres comme Varg Vikernes (burzum) et d'autres venus des groupes immortal, darthrone, emperor, tous fortement influencés par venom et bathory.

On se souvient aussi des 50 églises norvégiennes brûlées entre 1992 et 1996 et qui ont valu à Samoth ( Tomas Thormodsæter Haugen), guitariste de emperor, 2 ans de prison pour l'incendie de Skjold.

Voilà de qu'en a dit ici Ihsahn ( Vegard Sverre Tveitan) leader du groupe emperor, invité à nouveau au hellfest 2014 :

 « L'église de Skjold était une grande église en bois d'environ cent ans. Cette église contenait un autel et une chaire de prêche du 16ème siècle. Tout cela avait une grande valeur historique et chrétienne. Donc elle devait être réduite en cendres. […] l'église était toujours utilisée par un large troupeau de croyants aveugles. Elle devint une victime pour le vraie esprit norvégien le 13 septembre 1992, durant une nuit de tempête. Sous le regard de la lune, cet acte symbolique de la guerre anti-chrétienne illumina la nuit avec des flammes païennes. Le paganisme barbare est en ascension. Nous ramènerons les temps oubliés de la force, de la fierté et de la victoire ».

Dans la source évoquée plus haut, on lira aussi avec intérêt ce que dit Ihsahn sur le satanisme, l'occulte et Anton Lavey, fondateur de l'église de satan. En complément, on peut aussi consulter ce fil de discussion sur un forum bm, au moins les premières pages parce qu'après cela dévie.

Rien de bien surprenant :  "les thèmes du black metal sont souvent centrées autour de la dépression, le satanisme, le paganisme, la mythologie et l'anti-christianisme en général, ou autres thèmes occultes."

Au hellfest 2014, emperor, pour les 20 ans de la sortie de "In the Nightside Eclipse", a bien évidemment interprété "inno a satana" ( hymne à satan) après que ihsahn se soit mis à genoux pour invoquer satan, comme le montrent les images enregistrées par Arte, puis inviter le public à la "communion", public qui hurla en coeur "satana".

"Inno a satana", un titre également joué au live inferno de 2009 !

 Paroles de « inno a satana » 

O' mighty Lord of the Night , Master of beasts , Bringer of awe and derision , Thou whose spirit lieth upon every act of oppression, hatred and strife , Thou whose presence dweleth in every shadow Thou who strengthen the power of every quietus Thou who sway every plague and storm , Harkee. Thou art the Emperor of Darkness , Thou art the king of howling wolves , Thou hath the power to force any light in wane , Sans mercy. Sans compassion nor will to answer whosoever asketh the why, Thy path is capricious but yet so wide , With no such thing as an impediment too strong Every time thou consecrate me to another secret of Thine, I take another step towards Thy Pantheon , Forever wilt I bleed for Thee , Forever wilt I praise Thy dreaded name , Forever wilt I serve Thee , Thou shalt shalt forever prevail."

Traduction

mardi 30 septembre 2014

Encore de l'argent public pour le hellfest !

Et hop, encore 200 000 € de subventions accordés à hellfest productions le 29 septembre dernier par le conseil régional des Pays de la Loire pour l'aménagement du site du hellfest ! En attendant les comptes de l'exercice 2013-2014, on peut utilement se référer aux comptes précédents qui affichent un montant total de subventions de 1 500 000 euros !

samedi 27 septembre 2014

A propos de metal et de metal dit chrétien



Le groupe de hardrock STRYPER ( en image) avait l'habitude de distribuer des bibles dans la foule à la fin de chaque concert.

Le metal chrétien existe mais est extrêmement rare et inexistant au hellfest. Par ailleurs, Concernant ce metal dit chrétien, il convient de là aussi faire la part des choses.

Nous invitons à cette fin nos lecteurs à lire cet interview d'un musicien adepte de metal pour ne pas se laisser piéger comme par exemple par le discours concernant slayer : ici et aussi .

Addendum : à propos de BTM. 


A propos aussi de " As I Lay Dying" ( en image) qui a avoué être athée mais se déclarer chrétien pour faire du business. L'interview source est ici. Voilà qui est courageux et qu'il convient de saluer.

mardi 23 septembre 2014

Besoin urgent d'une calculette !

Ayant annoncé une promo de 35% sur les pass 3 jours 2015, le hellfest s'est ensuite rétracté, avouant qu'il s'était trompé dans ses calculs de % de remise, pour annoncer au final non pas 35% mais 25% !

Qui veut bien envoyer une calculette au hellfest ? Cela devient URGENT dans la perspective des comptes 2014-2015 !

Brève

Les dates du Hellfest 2015 ont pris le pas sur les dates d'examen qui du coup sont décalées. 
« Les groupes organisent leur planning longtemps à l'avance, en fonction du calendrier des festivals. Déplacer le Hellfest aurait posé des problèmes très importants. » dixit Alex de hellfest productions.

Une illustration de plus de la soumission du politique au communautarisme !

dimanche 7 septembre 2014

A propos du metal que nous épinglons !

Comme on a produit de nombreux articles consacrés au black metal, mais pas seulement, avec force illustrations sur l’esprit de celui-ci et sa proximité, le mot est faible, avec l’occultisme et le satanisme de Crowley et de Lavey, nous les rappelons :


Et ensuite : la rubrique black metal

Nous invitons dans un troisième temps à lire cette lettre ouverte aux metalleux qui ne date pas d’hier mais qui n’a rien perdu de son actualité et qui n’est pas de nous. Elle se décompose en 2 parties : la première est ici et la seconde partie est .

Dans le registre de l’occultisme, du satanisme et de l’anti christianisme, on pourra lire aussi ce billet « Qu’est-ce qui motive un groupe de death metal ? » publié en son temps sur le site internet du hellfest.

La matière est telle aujourd’hui que la question n’est pas de savoir si oui ou non la nature du bm et de ses enfants naturels est satanique ou anti chrétienne parce-que telle est sa nature.

La question est bien plutôt de s’interroger d'une part sur les raisons de la haine de la religion et de la culture chrétienne ET, conjointement, sur celles de l'attachement à l’ésotérisme, à l'occulte, au satanisme et au paganisme. Il convient aussi de s'interroger sur la complicité complaisante du hellfest mais aussi des autorités publiques : ni le premier ni les seconds ne peuvent s'exonérer de leur responsabilité.

samedi 16 août 2014

A propos du black metal promotionné par le hellfest avec 1 500 000 euros d'argent public !

Chacun se souvient des propos des organisateurs du hellfest " Le black metal est par nature anti chrétienne et sataniste" et donc "On ne déprogramme pas les groupes anti chrétiens".

Si l'on doutait du sérieux de ces propos, en s'étonnant qu'ils ne fassent pas davantage de prise au sérieux de la part des institutions de la république qui financent le hellfest à hauteur aujourd'hui de 1 500 000 euros, ce qui suit devrait éclairer :

"Il ( le black metal) doit inspirer la terreur, l'horreur, l'inhumain, la folie, la fascination, la décadence, le malsain, l'abject et donner le vertige, se montrer pestilentiel, irrespirable. Il doit faire suffoquer et faire souffrir esprit et entrailles. Il est occulte, sulfureux, démoniaque, fanatique, spirituel, intensément douloureux, nécrotique, cruel et maléfique, parfois immonde et bestial." 

"Le Black Metal, qui est mystique, transcende l'esprit et le fait basculer dans le royaume de la Bête. Les vocaux doivent transpirer de souffrances, et être bestiaux, démoniaques. S'il y a sentiment mystique dans le Black Metal, celui-ci doit être scrupuleusement circonscrit et doit mener à un état second permettant de mieux saisir l'essence du Black Metal. Jamais le Black Metal n'emmène l'esprit de ses créateurs et fervents vers la lumière ou des royaumes imaginaires fantastiques, merveilleux, féériques."
"Le Black Metal ne recherche nullement la beauté, la mélodie, l'harmonie, l'équilibre, le beau, la technicité et sa flamboyance."

" Satan et Lucifer, et tous leurs avatars et cultes, sont des représentations blasphématoires et exemplaires servant à asseoir le Black Metal comme l'Art Noir ultime de la subversion sonore. Ils doivent être vénérés. La Mort également car elle est l'ultime but de la vie humaine, la seule certitude et réalité, l'imminence permanente." 

"Le Black Metal encourage la diffusion des idées satanistes, le culte et l'adoration de Satan, ainsi que le blasphème."


Watain, behemoth, marduk, ghost, mayhem, gorgoroth, 1349, tsjuder, implaled nazarene et tant d'autres programmés au hellfest ne disent pas autre chose. Et la république laïque cautionne et finance ! 

jeudi 31 juillet 2014

Hellfest : en route pour 2015 !

L'anti christianisme est aujourd’hui véhiculé par bien des canaux comme le montre par exemple le livre de René Rémond " Le nouvel anti christianisme ".

Les visages et les incarnations de cet anti christianisme sont bien souvent associés au laïcisme érigé en nouvelle religion et bien éloignés d’une saine laïcité comme le mettent en évidence les propos de Monsieur Peillon.

Indubitablement, le hellfest est l’un des canaux de l'anti christianisme et ce n’est pas surprenant qu’il soit soutenu, et de quelle manière, par la libre (?) pensée intrinsèquement et historiquement anti catholique au nom de la libération de toute entrave. Une libération de toute entrave qui s’avère bien peu farouche et rebelle quant il s’agit de la burka rappelant l’attitude du black metal / Islam.

Il s’avère donc patent que non seulement l’anti religiosité avancée comme libération de toute entrave est en réalité très « sélective » mais aussi que l'anti christianisme et le satanisme véhiculés par le hellfest ne sont plus à démontrer pas plus que le financement par les autorités publiques à hauteur à ce jour de 1 500 000 euros.

Les questions à se poser sont relativement simples dans la perspective de la rentrée.

La programmation anti chrétienne du hellfest est-elle appelée à faire partie définitivement du décor ? La responsabilité de tous, personnes comme institutions morales religieuses ou pas, n’est-elle pas engagée ? Laisserons-nous en 2015 le hellfest fêter ses 10 ans, sans rien faire ?