11 octobre 2016

Témoignage d'un ancien metalleux


J’ai passé une vingtaine d’années de mon existence à écouter des musiques extrêmes. Cela a commencé avec du métal plutôt soft pour ensuite dériver vers d’autres sonorités plus rapides, plus ténébreuses et plus haineuses. Trash, Death, Black Metal tout y est passé et même plus puisque j’ai encore vagabondé du côté des musiques industrielles, noise etc. Bref, je crois pouvoir dire que j’ai à peu près fait la totale. Ce d’autant plus que j’ai pas mal bourlingué de soirées  en concerts en passant par des festivals. Bref, j’ai bien donné en la matière.

En toute franchise je n’ai jamais rien vu de mal à ce que je faisais. Il me semblait que je me défoulais simplement sur de la bonne musique. Ni plus ni moins. Avec une bonne grosse dose d’alcool, la fête était encore plus folle. On délirait bien, on riait bien. Et tant pis pour ceux qui se la jouaient trop sérieux. Après tout, j’avais ma propre personnalité et ce n’était certainement pas des musiciens qui allaient me dicter ce que je devais penser ou faire. C’est tout du moins ce que je croyais alors. J’en étais même certain.

Avec un peu de recul, je me rends compte que je me suis fait un tout petit peu avoir. Tenir à mon originalité propre ne m’a quand même pas empêché d’acheter toute la panoplie du parfait petit soldat métalleux. Les bottes, le cuir, les clous et tout et tout. Comme tout le monde dans cet univers quoi. Question originalité, on repassera…Et tout cela sans parler des goûts artistiques qui eux non plus n’ont plus grand-chose d’exotique dès lors qu’on les compare à ceux des autres membres de la tribu.
Pis même au niveau des idées, il m’a quand même fallu les laisser dériver un peu vers certaines formes d’extrémisme. Juste ce qu’il faut pour garder bonne conscience tout en allant suffisamment loin pour entrer dans la peau du personnage. Etonnamment, quand la musique s’est tue, la raison est revenue. Suffisamment pour ne pas sombrer dans le politiquement correct non plus. On peut bien mettre ça sur le dos de la crise d’adolescence, il n’empêche qu’elle a quand même sacrément bien coincider avec la fréquentation de cet univers. Coincïdence, vous avez dit ?

Mais au fond, ce sont là des faits qui ne me sont pas vraiment venus à l’esprit à cette époque. Je savais très bien qui j’étais et ce que je faisais. Bien entendu, si j’explosais de rage régulièrement c’était uniquement à cause des autres. A cause de ceux qui me jugeaient sans connaitre, de tous ceux qui se comportaient mal. Moi j’avais juste un caractère bien trempé c’est tout. Rien à voir avec une personne colérique ou autre. Ni d’ailleurs avec la musique puisqu’elle, elle me défoulait ! Cela dit, avec le recul, une fois sorti de là et après un certain cheminement dans une autre direction, je vois les choses un petit peu différemment.

N’ayant aucune conscience de tout cela, je n’avais aucune chance d’en sortir par moi-même. On ne quitte pas un état dont on ne voit que les côtés positifs. Par chance, On m’y a aidé. C’est en tout cas mon avis, même si je sais parfaitement que nombreux seront ceux à me considérer avec scepticisme.

Rentrant d’un festival, je me suis retrouvé seul et pris d’épouvantables crises d’angoisse dans un train bondé pour un trajet de plus d’une dizaine d’heures. Je vous assure que la situation est plutôt inconfortable puisqu’il n’est pas vraiment possible de hurler ni même de faire quoi que ce soit pour se soulager. La seule chose qu’il me restait était la prière. Et celle de certains de mes proches contactés en désespoir de cause. Sur le coup, ça a mis du temps à se calmer, beaucoup de temps, mais j’ai quand même réussi à finir ce foutu voyage dans un état presque acceptable.

Après ça, il m’a fallu réfléchir un peu sur ma vie. Car ces crises revenaient régulièrement. Plusieurs fois par jour au début. C’était horrible. Ceci dit, cela m’a permis de comprendre que quelque chose ne tournait pas rond avec la musique et qu’il allait falloir m’en séparer. Ce que je n’ai fait que la mort dans l’âme si j’ose dire.

Avec le temps les crises se sont espacées. On m’a également persuadé d’essayer de revenir un peu dans la foi (j’avais été élevé catholique plus jeune) et j’ai même recommencer à aller à la messe. Là aussi, c’était assez étonnant puisque les premiers temps j’ai ressenti systématiquement des crises au début de la messe, durant les 5 premières minutes. Celles où on demande pardon. C’était toujours extrêmement fort, j’étais à chaque fois à deux doigts de quitter l’église en hurlant. Mais j’ai quand même réussi à tenir bon. Et avec le temps tout cela a disparu.

Oh ça a mis du temps. Beaucoup de temps. Un temps durant lequel j’ai ressenti en moi des choses très étranges. Je me souviens avoir eu, durant plusieurs jours consécutifs, l’impression de sentir dans ma poitrine du poison s’écouler. C’était bizarre. Très bizarre. Et pas agréable. Mais ça s’est purifié. Mes crises d’angoisse étaient de plus en plus rares. Mais j’en avais des remontées en fréquentant des personnes provenant de ces milieux. Fort heureusement, elles ont disparu et je suis maintenant en paix.

Je ne peux pas voir autre chose dans ce parcours que l’intervention de Dieu. Un Dieu aimant qui est venu me chercher dans ma misère et qui m’a fait comprendre qu’il fallait que j’arrête mon cirque. J’avais alors parfois besoin d’un bon coup de pied au c… pour avancer. Et Il le savait.
Depuis, ma situation n’a cessé de s’améliorer. Avec des hauts et des bas comme tout le monde, mais dans l’ensemble je suis nettement plus heureux. Je vois les choses d’une manière beaucoup plus positive, mes colères ont disparu et je ne suis plus enchaîné à l’appartenance de ce milieu. Je suis réellement libre et Dieu m’a même offert de fonder une merveilleuse famille.

Alors certes, je sais parfaitement que ce n’est là que mon vécu, que ces manifestations me sont propres et ne se retrouvent pas forcement chez autrui. Tout comme la chance de vivre pareille aventure/transformation d’ailleurs. Mais ce dont je suis sûr, c’est que la musique n’est pas innocente. Si vous pensez que ce que vous écoutez en boucle ne vous impacte pas d’une manière ou d’une autre, eh bien vous avez tort. Il faudra vraisemblablement du temps pour vous en rendre compte, pour percevoir ce qui a changé en vous. Pour autant bien sûr que cette chance vous soit donnée. Et je vous le souhaite sincèrement. D’une manière plus tranquille certes, mais effectivement.

Pour finir, j’aimerai encore simplement vous inviter à tourner les yeux vers le haut. A regarder vers votre Créateur. Vous n’y croyez peut-être pas, c’est votre choix, mais laissez-Lui au moins l’occasion de vous prouver Son existence. Ouvrez-lui votre cœur et appelez-Le à agir en vous. Honnêtement et en toute simplicité. Soit vous serez conforté dans votre conviction de néant, soit vous découvrirez Quelqu’un qui vous aime et qui ne veut que votre bonheur. Dans tous les cas, vous êtes gagnant…

SM.

163 commentaires:

  1. Témoignage très intéressant, merci à SM.
    Je n'ai jamais été "métalleux", un peu Rockeux peut-être (différence de génération, dans les années 1970-75, c'était sans doute moins hard : Deep Purple, Pink Floyd, Led Zep, les Rolling Stones ...).
    J'ai fréquenté les sphères gauchistes extrêmes pendant qq années, puis les ai quitté. Les sentiments avant et après sont un les mêmes que ceux décrits par SM : révolte systématique contre tout, sectarisme, solitude, malaise, ... questionnement, une nuit, très grosse angoisse, sentiment d'une spirale absorbant vers le néant ...
    Je me suis raccroché à la seule prière que je me rappelais, le "Je Vous salue Marie". Merci à la Sainte Vierge. C'est bien la première intercesseure, celle qui veille sur les pécheurs. Ca m'a permis de tenir, sans doute sauvé, et poussé au questionnement, non seulement sur les musiques, mais sur les pensées, les actions, les fréquentations, ...
    J'ai pu m'en sortir grâce à l'aide, volontaire ou inconsciente de quelques personnes, et aux prières de certaines.
    Et aussi grâce au travail agricole, en nature, qui permet le retour au réel. Le contact avec la nature, le fait d'être avec des gens sains d'esprit, honnêtes et bienveillants me semblent incontournables.
    Dieu agit mystérieusement ...
    Il faut à moment donné le prier, lui demander ses grâces, ouvrir son âme à celles-ci...

    RépondreSupprimer
  2. Nous redisons que nous ne publions pas de commentaires anonymes et nous disons @Guillaume que son commentaire ne sera bien sûr pas publié et il sait bien pourquoi.

    RépondreSupprimer
  3. C'est assez drole, parce que moi j'ai fait le chemin inverse, je suis allé à la messe toute ma jeunesse, puis j'ai découvert la musique, et notamment le métal... Depuis je ne vais plus à la messe (bien que je respecte completement ceux qui y croit), mais le métal ne m'a jamais quitté... et je me sens bien dès que j'en écoute, çà m'apaise de toutes les niaiseries que l'on peut entendre ou lire n'importe où. Personnellement, je ne crois pas du tout à votre temoignage qui sent le gros mensonge, mais bon, je ne serai surement pas publier vu que je ne rentre pas dans votre case... C'est pas bien grave, je vous pardonne quand meme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @jrdrennes Qd on est respectueux et dans le sujet, on publie.

      Supprimer
    2. Je rejoins complètement jrdrennes. J'ai commencé par le cathéchisme, enfant de Choeur et tout le tralala puis j'ai connu le métal et pis j'ai grandi. Déja, en adolescence , rare sont encore ceux ou celles qui vont (encore) à la messe. Je respecte ceux et celles qui pratiquent , si ça peut leur faire du bien , soit... Du moment, qu'ils ou elles ne cassent pas les co**lles. On embête personne avec notre musique. Si cela ne vous plaît pas, personne ne vous oblige à l'écouter ou participer à ces événéments. Nous ne trouvons rien à la messe qui nous donne envie de pratiquer et d'y retourner. On laisse librement les autres faire. Nous poursuivons notre chemin vers d'autre univers. C'est fédérateur, c'est une ambiance des plus cool et assez solidaire. A bon entendeur

      Supprimer
    3. @jrdrennes: Nous n'avons pas fait un parcours inverse puisque j'ai aussi reçu initialement une éducation chrétienne. Comme vous je n'appréciais pas la messe parce que je m'y faisais ch... La raison? je ne savais pas vraiment de quoi il s'agissait (ceci dit j'avoue que je m'y ennuie parfois encore mais que là n'est pas l'important...) Donc j'ai aussi tout lâché. Et moi aussi le métal me défoulait ou apaisait selon les moments et ce que je rencontrais dans la vie...J'y suis revenu par la force des choses simplement.
      Vous ne croyez pas à mon témoignage? Dites moi ce que je peux faire pour vous convaincre de son authenticité, j'y réfléchirai avec joie. Parce que là à part vous dire les choses honnêtement, je vois pas...

      Supprimer
  4. Bonjour,

    Si tant est que ce témoignage soit vrai, c'est évidemment une bonne chose que cette personne-là ait retrouvé un équilibre.
    Ce qui est étonnant, ceci-dit, c'est qu'elle pointe la musique comme origine de ses anciens problèmes :
    - Colère. «…si j’explosais de rage régulièrement c’était uniquement à cause des autres »
    - Anxiété. « …je me suis retrouvé seul et pris d’épouvantables crises d’angoisse »
    - Etroitesse d’esprit. « Et tout cela sans parler des goûts artistiques qui eux non plus n’ont plus grand-chose d’exotique dès lors qu’on les compare à ceux des autres membres de la tribu. »
    - Manque de conviction dans ses idées. «… Pis même au niveau des idées, il m’a quand même fallu les laisser dériver un peu vers certaines formes d’extrémisme »
    Beaucoup de personnes ont les mêmes symptômes sans pour autant être «des metalleux »…
    Moi ça me fait penser à de la dépression d’ailleurs… Dépressifs que l’on retrouve évidemment aussi chez les fans de musiques extrêmes.
    Bref, 2 choses, l’une :
    - Soit ce témoignage est vrai, et tant mieux si la personne a retrouvé son équilibre dans la foi.
    Cela ne l’empêchant pas d’écouter toutes formes de musiques, musiques extrêmes incluses.
    La diversité étant importante pour combattre l’étroitesse d’ésprit…

    - Soit ce témoignage est un faux (… et j’en suis intimement convaincu tant les anecdotes de son « ancienne » vie reprennent point pour point les arguments du collectif) et cela est encore une fois très pathétique.
    Ce ne sont pas les médias (musiques, films, livres) qui sont dangereux, mais le manque d’éducation de celui qui les écoute/regarde/lit.

    A bon entendeur…


    Nicolas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Nicolas,
      Merci d'avoir répondu à mon témoignage. Quelques remarques toutefois. Tout d'abord, je n'ai pas d'autre moyen que de vous donner ma parole pour vous certifier l'authenticité du témoignage. Si vous avez une autre idée, j'y réfléchis volontiers.
      Je ne comprends pas pk vous parlez d'étroitesse d'esprit. La seule chose que j'avance dans la phrase que vous citez c'est que dès lors qu'on compare les goûts d'un métalleux à ceux d'un autre métalleux plutôt qu'à ceux des non-métalleux alors il n'y a plus grande originalité.
      Je ne comprends pas non plus ce que vous entendez par "manque de conviction dans ses idées". Ce que j'ai dit c'est que la fréquentation assidue de musiques extrêmes m'a amené à adopter des idées franchement extrêmistes (proche du NS...) que j'ai ensuite abandonner pour revenir à quelque chose de plus raisonnable.
      Vous dites que bcp de personnes peuvent avoir les mêmes symptômes c'est certain. Je ne dis pas que seuls les métalleux peuvent avoir ce genre de manifestations. Je ne dis pas non plus que tous les métalleux ont ce genre de manifestations. Je dis simplement qu'en ce qui me concerne c'est à cela que le métal et les autres musiques extrêmes m'ont amené...

      Supprimer
    2. Pour reprendre le commentaire de Nicolas, nous n'avons aucune preuve concrète que ce témoignage ne soit en fait qu'un scénario monté de toute pièces par le Collectif...Avis au Collectif:
      Vous vous plaignez que le Hellfest programme quelques groupes qualifiés par vous de "satanistes", à tort ou a raison, je n'ai pas à porter de jugement. Mais il me semble (corrigez-moi si je me trompe) que Jésus disait dans l'Evangile selon Saint Luc: "Si quelqu'un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l'autre". (Luc 6:29). Si vous vous sentez insultés, la meilleure des réponses est encore l'ignorance...Vous vous êtes engagés dans des déboires juridiques qui vous prennent du temps, de l'argent et qui, en somme, ne font pas avancer les choses. Je pense (ce n'est que mon humble avis) que cette querelle est inutile, si toutes les personnes qui se sentaient insultées (moi le premier) procédaient comme vous, ce serait un désordre monstrueux dans l'administration déjà fort encombrée pour des affaires de plus haute importance.
      J'espère que vous donnerez suite à ce message,

      Supprimer
    3. @ Quelqu'un Si on comprend bien, le Christ serait partisan du rasage de mur et du silence / injustice, c'est bien cela ?
      Déboires juridiques : de quoi parlez-vous ?

      Supprimer
    4. Si le Christ l'a dit, pourquoi ne l'appliquez-vous pas ? Ignorez ces groupes, s'ils n'ont rien de mieux à faire, laissez-les, ils ne valent pas la peine que vous vous intéressez à eux puisque vous leur faites de la publicité gratuite.

      Supprimer
    5. @ Quelqu'un "le Christ serait partisan du rasage de mur et du silence / injustice, c'est bien cela ?" C'était donc une question : merci de nous éclairer.
      Merci aussi de répondre à la seconde question.

      Supprimer
  5. Bonjour,
    Je ne sais pas si je manque d'éducation ou étroit d'esprit @Nicolas mais je ne crois pas. Tout m'intéresse y compris le metal que je crois connaître assez bien ainsi que les thématiques de certains groupes qui ne les cachent pas et utilisent la musique dont ils connaissent bien la puissance. Alors, je ne sais pas si ce témoignage est un fake ou pas mais je souscrits. La musique écoutée en boucle n'est pas neutre, que ce soit le metal ou n'importe quelle autre musique. Les paroles ne le sont pas non plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est certain, comme écouter tous les dimanches les memes sermonts religieux et lire et relire la bible. A chacun sa drogue.

      Supprimer
    2. Catholique pratiquant, je pratique la lecture quotidienne des textes de l'ancien et du nouveau testament, y compris les psaumes et tous les jours ça change. Je n'entends jamais les mêmes sermonts non plus. Jamais, je ne me sens sous influence, manipulé et encore moins enfermé, au contraire.

      Supprimer
  6. Bonjour Thomas,
    C’est étonnant ce réflexe de justification …
    Mon commentaire ne visait pourtant que le texte publié par le collectif et n’était en aucun cas une généralisation.
    « La musique écoutée en boucle n'est pas neutre […] »
    En gros, si je vous comprends bien, écouter assidûment un même type de musique, tendrait à infléchir la pensée, le raisonnement, le libre arbitre de l’auditeur…
    Je n’y crois pas un seul instant.
    A vous suivre, trop écouter de gangstarap, ferait de vous un gangster, trop écouter de reggae ferait de vous un drogué, et trop écouter de musique savante ferait de vous quoi alors … une élite ?
    Et quid du Jazz ? …du blues ?
    Bref, je n’y souscris pas une seconde.
    Attention, je ne dis pas que cela n’arrive jamais (il y a toujours des exceptions) mais je dis que si l’on a une tête un tant soit peu bien faite et une éducation équilibrée, il est peu probable que la musique que vous écoutez vous change en profondeur.
    PS. Vous pensez assez bien connaitre la musique extrême… admettons. Mais, si vous voulez être pertinent sur le sujet, ce n’est pas seulement la musique qu’il faut bien connaitre, mais ceux qui l’écoute.
    Et pour cela wikipedia, google ou youtube ne vous y aiderons pas, il faut rencontrer le gens parler avec eux…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecouter en boucle le même type de musique n’est pas neutre en effet et je trouve curieux que vous évoquiez d’un côté des aspects négatifs (reggae, rap, rock)et de l’autre un aspect élitiste ( musique savante) ! Du coup, le « réflexe de justification » d’entrée de jeu me semble inadéquat. Toutes les musiques ne sont pas construites de la même façon, ne s’écoutent pas au même volume sonore, ne s’accompagnent pas des mêmes paroles , quand il y en a, et en concert des mêmes visuels. Dire que la musique écoutée en boucle n’aurait aucun impact ni aucun sens va à l’encontre de ce qu’en disent les musiciens et encore plus les compositeurs, de toutes sensibilité. C’est vrai aussi pour la sculpture ou la peinture. J’ai dit que je connaissais assez bien le metal qui est loin d’être en totalité extrême. Pour votre info et contrairement à ce que vous avancez imprudemment, je dialogue avec des metalleux qui partagent mon point de vue et qui, par exemple, se refusent à acheter des albums ou assister à certains concerts ou encore écoutent certains groupes à petites doses : ils trient et discernent.

      Supprimer
    2. Ok Thomas je vais expliquer mon propos :
      Oui les exemples que j’ai donnés sont volontairement caricaturaux.
      L’important n’étant pas l’effet associé au type de musique (qui se voulaient volontairement grotesques je le confesse), mais le fait même qu’il y aurait un effet. Je voulais mettre en lumière le coté absurde de cette idée.
      Evidemment pas besoin d’être une lumière pour apprécier de la musique savante.
      J’ai d’ailleurs du Wagner dans ma voiture, et je ne m’attends absolument pas à hériter de tel ou tel effet à l’écoute assidue de l’album.

      Par contre je vous rejoins totalement sur les différentes approches à avoir avec tel ou tel type de musique, ainsi que sur les textes (ou pas) et visuels. Cela fait partie de l’univers propre à chaque musique et/ou groupes.
      Cela va en effet, de même, pour toutes les sortes d’art. On est bien d’accord là-dessus, comme quoi…

      Et au risque de vous surprendre à nouveau, tous comme vos connaissances, je me refuse à acheter certains albums ou à participer à certains concerts. C’est le libre arbitre dont je vous parlais plus haut.

      La raison de ces choix étant soit que musicalement cela ne me plait/touche pas, soit que je suis en désaccord avec le groupe (comportements scéniques, interviews ect… oui, cela peut arriver). Mais en aucun cas parce que j’aurai peur d’être peu ou prou influencé pat leur musique…

      Bref, le tri et le discernement, pour vous reprendre, est la conséquence du libre arbitre, de l’éducation, de la culture, de la morale, ect…
      Ce qui apporte donc de l’eau à mon moulin et rend ce témoignage plutôt surprenant.
      Raison pour laquelle je pense que si ce texte est authentique, son auteur souffrait de quelques soucis dont la cause n’était pas à chercher du côté de la musique qu’il écoutait.

      Supprimer
    3. @Nicolas: j'ai fréquenté pendant 16-17 ans le milieu, la majorité de mes potes en faisaient partie. J'ai été à un grand nombre de concerts, discuté et fais la fête avec un certain nombre de groupes etc. Donc je crois que je peux parler quand même en connaissance de cause...
      Maintenant vous dites que je soufffais de quelques soucis dont la cause n'est pas à rechercher dans la musique. Je vous réponds que dès lors que la variable "musique sombre/milieu sombre" a varié sans que le reste ne varie, alors le tout a évolué. Cela me parait difficile ne pas faire un lien entre les deux...

      Supprimer
    4. Bonjour SM,

      Je vais répondre à vos 2 messages ici, histoire d’éviter d’avoir des fils de discussion un peu partout.

      Concernant l’authenticité, je m’en tiendrai à votre parole.

      Je m’explique donc :

      Etroitesse d’esprit :
      Allez, le mot est peut être un fort. Ce que je voulais dire, c’est que côtoyer toujours les mêmes personnes, ayant les mêmes goûts ne pousse pas à aller voir ce qu’il se dit/ fait ailleurs. Ca manque donc d’ouverture déjà, à la base.
      Le metal est tout de même très vaste… et en discutant à l’occasion de concerts ou autre, j’en repars toujours (très souvent) avec une liste de nouveau groupes/genre à découvrir (En lien ou pas avec le metal d’ailleurs).
      Je m’étonne donc du manque d’originalité dont vous parlez… ou alors vous avez vraiment poussé le tribalisme à l’extrême avec vos potes. Dans tous ce cas ce n’est pas vraiment la musique qu’il faut blâmer…

      Manque de conviction :
      Ou influençable, si vous préférez. Je vous cite : « Ce que j'ai dit c'est que la fréquentation assidue de musiques extrêmes m'a amené à adopter des idées franchement extrémistes (proche du NS...) » Vous avez été influencé, on est bien d’accord là-dessus il me semble.
      Je fréquente assidument le monde de la musique extrême, je n’ai jamais adapté ma pensé aux gens qui m’entourent, fussent-ils NS ou Hippies.
      Mon expérience, mes lectures, mon éducation m’ont forgés des valeurs et des limites que je ne dépasserai jamais. D’où mon point de vue.

      Symptômes/Manifestations :
      A la lecture de votre témoignage je ne fais pas automatiquement le lien avec la musique mais plutôt avec la personnalité.
      Cependant, vous êtes bien mieux placé que moi pour en tirer les conclusions qui s’imposent.
      Si vous avez identifié le metal comme étant la source de vos soucis, et que la foi retrouvée vous amène un équilibre salvateur, et bien soit, on ne peut que s’en féliciter.
      Toutefois, le risque est de généraliser ce cas particulier (et tout de même pas banal vous en conviendrez) que les adeptes du collectif ne manqueront pas d’afficher comme une conséquence inaltérable aux musiques extrêmes.

      Musique sombre/milieu sombre:
      Je n’ai pas saisi le concept. Vous pouvez approfondir ?

      Supprimer
    5. Re Nicolas,
      Mon texte est trop long alors je le coupe en deux interventions.
      Etroitesse d'esprit:Du métal j'en ai écouté et réécouté dans à peu près toutes ses déclinaisons (heavy, trash, death, black, indus pour ne parler que de ses principales catégorisations) j'ai largement dépassé les frontières du métal, allant jusque dans le bruitisme, l'industriel, l'electro ou autres sonorités gogoths...Donc je ne crois pas qu'on puisse parler d'étroitesse d'esprit. Vous estimez que le métal est vaste. C'est un point de vue. Néanmoins, dès lors qu'on met en comparaison les différences existantes entre deux types de métal et celles existantes entre toutes les différentes formes de musique/art, on se rend compte que ces différences sont quand même bien faibles. Ce qui m'amène à penser que non le fait de se "spécialiser" dans un type de musique ne permet pas de se revendiquer original. D'ailleurs, bcp de choses sont codifiées, le vêtement notamment. Je me souviens avoir débarqué en guerrier orc dans une soirée gothique par exemple pour rigoler eh bien je peux vous certifier qu'on m'a regardé de travers. Je sais très bien que dans certains cercles métalleux on aurait pris cela à la rigolage, néanmoins l'immense majorité reste dans des "frontières stylistiques" bien définies.
      Je profite de votre exemple sur Wagner pour réaffirmer cette conviction. C'est quand même amusant que les metalleux, lorsqu'ils font référence au classique, en viennent tous ou presque à Wagner et pas à Berlioz ou autre. J'avais moi même la tétralogie de Wagner. Faites un sondage et vous verrez bien le niveau d'originalité à ce sujet...
      Par "milieu sombre/musique sombre" j'ai simplement tenté de regrouper l'ensemble des milieux dont je parle sous une même appellation même si elle est un peu réductrice. Ceci dit, les groupes qui célèbrent la joie et la luminosité par exemple sont assez rares dans ces milieux et l'appellation me parait donc cohérente.
      "manque de conviction": oui mon expérience, mes lectures et mon éducation ont aussi forgés mes valeurs et limites. Ceci dit, lorsqu'une partie de l'expérience consiste justement à fréquenter assidument certains milieux, alors par définition cela influe sur mes valeurs. De même, lorsque de part ce milieu je m'approprie de nouvelles lectures, j'ai de la peine à ne pas y voir de rapport avec mes valeurs. Pour donner un ou deux exemple, je n'aurai pas forcément été lire par moi-même du Julius Evola. Ni même de manuel de nécromancie si je n'avais pas fréquenté ces milieux... Et cela impacte nécessairement d'une manière ou d'une autre la vision du monde. Même si on en rejette bcp de choses...Quand à l'éducation: lorsque le milieu entier ou presque va dans le sens contraire à celle reçue (le christianisme), difficile de ne pas la renier partiellement. Vous connaissez bcp de métalleux dont la foi est assidue? Il y en a quelques uns c'est vrai, mais si on en juge d'après les commentaires ici-mêmes postés, c'est notamment par le métal qu'ils ont renié tout ou partie de leur éducation.

      Supprimer
    6. "généraliser un cas particuliers": j'ai bien précisé qu'il s'agissait là de mon parcours et que nombreux sont ceux qui ne s'y reconnaitront pas. Donc non il ne s'agit pas de généraliser un cas particulier. tout comme à l'inverse, il me semble que vous ne pouvez pas traiter ce cas particulier comme une exception en affirmant que les autres sont immunisés contre les influences de la musique...
      Enfin je rebondis juste encore sur une affirmation que vous avez faite dans votre premier post: vous y dites que la diversité est importante pour combattre l'étroitesse d'esprit. C'est vrai en effet. Mais cela est valable dans tous les domaines. Celui de la spiritualité y compris. Il me semble que les questions de savoir s'il y a un Créateur ou non à l'origine de tout, si ce Créateur (pour autant qu'il existe bien sûr) aime Ses créatures au point d'offrir son Fils pour elles, s'il y a une vie après la mort etc sont des questions que tout le monde doit se poser un jour. Affirmer que rien n'existe à part la matière sans avoir chercher plus loin n'est pas une attitude d'ouverture d'esprit. Je vous mets donc au défi de tenter cette fameuse ouverture d'esprit en demandant assidument à Dieu, s'Il existe, de vous le faire comprendre. Mais c'est là une démarche qui demande honnêteté et patience.On ne fait pas ça en 5 minutes dans un coin. Vous n'avez rien à perdre puisque si vous n'y croyez pas alors vous serez conforté par une véritable expérience de spiritualité dans votre conviction et, dans le cas contraire, vous pourriez découvrir quelque chose d'incroyable...

      Supprimer
    7. Bonjour SM,

      Etroitesse d’esprit :
      Je vous rappelle que je commentais votre propre témoignage dans lequel on peut lire :
      « Et tout cela sans parler des goûts artistiques qui eux non plus n’ont plus grand-chose d’exotique dès lors qu’on les compare à ceux des autres membres de la tribu »
      Si maintenant vous m’expliquez qu’au final votre « tribu » n’était pas si obtuse que ça dans ses goûts musicaux… j’ai envie de dire « il faudrait savoir ! »

      Votre histoire d’Orc est un peu hors sujet. Vous ne pouvez pas reprocher aux gens d’avoir des styles d’habillement codifiés lorsque vous allez dans une soirée clairement annoncée comme telle ! Ça n’a pas de sens, je suis désolé.
      Si vous vous ramenez habillé de toutes les couleurs à une soirée blanche, pas sûr que l’organisateur apprécie beaucoup. Et ce serait compréhensible il me semble. Je ne dirai pas pour autant de cet organisateur qu’il est étroit d’esprit, puisqu’il s’agit simplement du thème de la soirée.

      Bref, pour clore le sujet de la mode chez les fans de musques extrême, il n’y a rien d’obligatoire, vous faites ce que vous voulez.
      Le choix se porte souvent sur le noir ou les T-shirts à l’Effigie des groupes préférés, certes.
      Il m’est arrivé d’aller à un concert après le bureau, j’y suis allé en pantalon à pince, chemisette et veste habillée… je vous rassure je suis rentré et personne ne m’a regardé bizarrement.

      Avec votre expérience du metal, je m’étonne de votre remarque sur les habits : « néanmoins l'immense majorité reste dans des "frontières stylistiques" bien définies »
      C’est totalement faux.

      Wagner
      Totalement en accord avec vous, Wagner revient très souvent. Une légende urbaine dit même que s’il naissait aujourd’hui il serait fan de cette musique. Invérifiable évidemment.
      Mais il s’agit ici de goûts musicaux, donc c’est totalement subjectif.
      Si les metalleux ne sont pas légions à citer Berlioz, vous n’allez quand même le leur reprocher ? Si ?

      Milieu sombre/musique sombre
      Ca j’avais compris.
      Ce que je n’ai pas saisi c’est où vous vouliez en venir en disant que ceci ou cela a varié ect.
      Vraiment je n’ai pas saisi.

      « Ceci dit, lorsqu'une partie de l'expérience consiste justement à fréquenter assidument certains milieux, alors par définition cela influe sur mes valeurs »
      Non, je suis désolé je ne suis pas du tout d’accord avec ça.
      Et je persiste à dire que si cela arrive c’est donc que vous n’êtes pas si sûr de vos convictions.
      Dès lors, peut-on toujours parler de conviction ?
      Je vais vous donner un contre-exemple qui ne va surement pas vous plaire, mais tant pis :
      A vous lire, j’en déduis donc que si vous vous êtes rapproché du Créateur, c’est parce que vous avez de plus en plus fréquenté l’Eglise.
      Et donc si vous vous en éloignez à nouveau, votre révélation s’estomperait ?
      Evidemment que non. Vous garderiez la foi retrouvée n’est-ce pas ? donc ?


      Quant à l'éducation: lorsque le milieu entier ou presque va dans le sens contraire à celle reçue (le christianisme), difficile de ne pas la renier partiellement.
      Non plus. Même réponse.
      Plusieurs de mes amis sont très croyants et un a même enseigné le catéchisme…
      Donc non je ne suis pas d’accord. On en revient à la conviction.


      Il y en a quelques-uns c'est vrai, mais si on en juge d'après les commentaires ici-mêmes postés, c'est notamment par le métal qu'ils ont renié tout ou partie de leur éducation.
      On s’éloigne encore de mon commentaire sur votre témoignage, mais là j’appelle ça se cacher derrière son petit doigt.
      L’Eglise se débrouille très bien toute seule pour arriver ce résultat.
      Quoique, ces dernier temps c’est quand-même bien mieux. Merci François sur bien des points.

      Supprimer
    8. Re Nicolas.

      Par "tribu" je n'entendais pas mon cercle d'amis en particulier mais les tribus urbaines black metal ou gothique par exemple. Je dis juste qu'entre deux black metalleux, même s'ils aiment des groupes et des styles différents de black, ça reste toutefois d'une originalité très limitée si on prend comme référence l'ensemble des styles musicaux et artistiques existants. On peut faire une analogie avec des fans de bagnoles qui aiment des voitures de marque différentes, de puissance différentes etc mais qui, en définitive sont limités aux voitures et ne voient pas les avions, les bateaux, les motos, les vélos etc etc.
      Je maintiens que les styles d'habillement sont largement uniformes dans les concerts et soirées. Je ne parle pas de concerts de Metallica ou Nightwish qui sont grand public, je parle de concerts de black ou death metal par exemple. Et je ne reproche rien à personne, chacun s'habille comme il veut, je constate simplement que niveau originalité on atteint pas franchement des sommets et on se laisse bien formater par le milieu...
      Concernant Wagner et Berlioz: là non plus, je ne reproche rien à personne, je ne fais que constater une certaine uniformité. Vous ne semblez pas comprendre que je ne suis pas dans une démarche de reproche mais de constat: le constat que l'appartenance à un milieu influence beaucoup plus ses fans que ceux-ci ne veulent bien l'admettre.
      Détrompez-vous j'apprécie beaucoup votre exemple sur l'Eglise, il est fort révélateur: en m'éloignant de l'Eglise, ma révélation ne varierait certes pas puisqu'elle a eu lieu. On ne refait pas ce qui a été vécu. En revanche, ma foi, mon adhésion, ma volonté de persister dans une certaine démarche, elles, s'estomperaient. De plus, sans rentrer trop dans les détails, l'absence des sacrements elle aussi aurait une influence conséquente.
      Je suis très content que vos amis puissent passer outre l'influence négative. Mais dites-moi fréquentent-ils des milieux plus proche du heavy metal ou du black? et avec quelle assiduité? Et celui qui a enseigné le catéchisme, il a arrêté de le faire?
      Et vous ne m'avez pas répondu quant à ma proposition au sujet de l'ouverture d'esprit au niveau spirituel...

      Supprimer
    9. Bonjour SM

      « Je dis juste qu'entre deux black metalleux, même s'ils aiment des groupes et des styles différents de black, ça reste toutefois d'une originalité très limitée si on prend comme référence l'ensemble des styles musicaux et artistiques existants. »

      C’est bien là toute l’étendue du problème SM :
      Vous, partez du principe que cette musique enfermerait les gens dans un univers unique.
      Alors que ce que je dis c’est que ce qui limite les centres d’intérêt, c’est l’éducation, la culture, le caractère de chacun, mais surement pas la musique.
      Vous prenez pour une cause ce qui est en fait une conséquence.
      Et votre exemple de fans de voiture le montre très bien ! Ce n’est pas l’objet de la passion qui limite l’intérêt, mais bien ce qui constitue le passionné.
      Si vous aviez côtoyé des fans de BM cultivés vous auriez un tout autre discours.
      De plus, vous ne pourrez pas contester le fait que vous généralisez ici encore un cas particulier.

      « Je maintiens que les styles d'habillement sont largement uniformes dans les concerts et soirées »

      Evidemment, si vous parlez de concerts ou de soirées c’est une autre histoire.
      Mais, dois-je-vous refournir l’exemple d’une soirée blanche à laquelle vous seriez invité…En quelle couleur viendriez-vous ?
      Par contre dans la vie de tous les jours vous croiserez de tout ! Des gens en cuir cloutés, en jean basket, en chemisette, en Tshirt à effigie ect…
      Et cela varie d’ailleurs avec l’âge…il fut un temps où je mettais des T-shirt à effigie, aujourd’hui c’est devenu beaucoup plus rare et ce même en concert…
      A mon sens, vous généralisez encore.
      Alors, pour être bien complet, je ne dis que ce que vous décrivez n’existe pas, évidemment ce serait totalement faux, je dis juste que c’est une envie lié à la situation et l’âge, et en rien une obligation du « milieu ».

      « Concernant Wagner et Berlioz: là non plus, je ne reproche rien à personne, je ne fais que constater une certaine uniformité. Vous ne semblez pas comprendre que je ne suis pas dans une démarche de reproche mais de constat: le constat que l'appartenance à un milieu influence beaucoup plus ses fans que ceux-ci ne veulent bien l'admettre »

      Il s’agit ici de goûts musicaux.
      Le fait qu’une majorité de fans de musique extrême apprécie tel ou tel compositeur n’est pas dû à un éventuel dictat du « milieu », mais bien à une cohérence de goût.
      Encore un fois, je ne dis pas qu’il n’y a pas d’influence, mais celle-ci est limitée.
      Votre expérience, est loin de décrire une influence limitée due au seul fait d’écouter une musique un peu hors norme. A mon sens cette expérience cache quelque chose d’autre dont la musique ne saurait être le responsable.
      Cette musique est écoutée par de millions de personnes. Si la musique avait ce pouvoir, on compterait ce genre d’expérience par dizaines de millier.

      Vous dites constater. Mais un constat ne peut se faite qu’à partir d’un certain nombre cas, pas sur un cas particulier.
      Hors, vous ne vous basez que sur votre expérience. Il s’agit ici d’un simple témoignage dont il serait intéressant évidemment de trouver la cause.

      Supprimer
    10. Je n’ai rien contre vous personnellement, mais contre le fait que l’on alimente les thèses hors sujet et d’un autre temps du collectif à partir d’une expérience unique et assez surréaliste.

      Concernant la partie perso de mes amis croyants, ils sont plutôt Heavy, Thrash, Death.
      Peu de BM, évidemment.
      Celui qui enseignait ne le fait plus, je vous rassure sa foi est bien intacte, aucun doute là-dessus.

      « Et vous ne m'avez pas répondu quant à ma proposition au sujet de l'ouverture d'esprit au niveau spirituel »

      Je vous ai répondu, mais le message n’est pas passé il semblerait.
      J’indiquais que le défi était relevé depuis bien longtemps, et qu’il l’était surement encore quelque part.
      Je vous demandais aussi ce qui vous avez bien pu faire penser que je ne m’étais pas posé toutes ces questions … un apriori j’imagine.
      Evidemment je n’ai jamais pu y apporter aucune réponse et je ne pense pas y en apporter une de sitôt. Ces questions ne mènent jamais à des réponses définitives.
      Peu importe le coté où elles penchent, le doute subsiste toujours un peu.

      Supprimer
    11. Re Nicolas,

      "vous partez du principe que cette musique enfermerait les gens dans un univers unique.
      Alors que ce que je dis c’est que ce qui limite les centres d’intérêt, c’est l’éducation, la culture, le caractère de chacun, mais surement pas la musique.
      Vous prenez pour une cause ce qui est en fait une conséquence."

      Navré mais j'ai bien conscience que cela en est une conséquence. Mais en même temps, vous ignorez que c'est également une cause...Pour vous, la poule n'est que la conséquence de l'oeuf mais certainement pas la cause de celui-ci...

      " je dis juste que c’est une envie lié à la situation et l’âge, et en rien une obligation du « milieu »"

      Qui a parlé d'obligation? Une influence du milieu! Personne ne vous tape dessus si vous ne vous conformez pas aux codes. Mais "étonnamment" beaucoup de monde s'y conforme.

      "Le fait qu’une majorité de fans de musique extrême apprécie tel ou tel compositeur n’est pas dû à un éventuel dictat du « milieu », mais bien à une cohérence de goût."

      Dites moi, cette cohérence elle est innée? Vous naissez avec des goûts prédéfinis? Ou est-ce votre vécu qui les façonne?

      "Je vous demandais aussi ce qui vous avez bien pu faire penser que je ne m’étais pas posé toutes ces questions … un apriori j’imagine.
      Evidemment je n’ai jamais pu y apporter aucune réponse et je ne pense pas y en apporter une de sitôt. Ces questions ne mènent jamais à des réponses définitives.
      Peu importe le coté où elles penchent, le doute subsiste toujours un peu."

      Je suis content pour vous que vous n'ignoriez pas ces questions. Malheureusement, par définition, la foi ne peut dissiper le doute. Il reviendra toujours un jour ou l'autre

      Supprimer
    12. « Navré mais j'ai bien conscience que cela en est une conséquence. Mais en même temps, vous ignorez que c'est également une cause...Pour vous, la poule n'est que la conséquence de l'oeuf mais certainement pas la cause de celui-ci... »

      On ne s’entendra pas sur ce point.
      Pour la petite histoire concernant la poule et l’œuf, la réponse ne souffre d’aucune contestation :
      L’évolution se faisant au grès des mutations génétiques, il est évident que la poule est la conséquence de l’œuf, puisque celui-ci est issue de la proto-poule et contient les gènes de la poule moderne.
      Chaque œufs apportant son lot de petites modifications, chaque poule est donc la conséquence de l’œuf dont elle est issue.
      Bon c’était vraiment pour la petite histoire, on ne va pas se lancer maintenant sur le débat évolutionniste, créationniste, ect…


      « Qui a parlé d'obligation? Une influence du milieu! Personne ne vous tape dessus si vous ne vous conformez pas aux codes. Mais "étonnamment" beaucoup de monde s'y conforme. »

      Si ce n’est pas obligé, c’est donc un choix. Chacun fait ce qu’il veut.


      « Dites-moi, cette cohérence elle est innée? Vous naissez avec des goûts prédéfinis? Ou est-ce votre vécu qui les façonne? »

      Vous connaissez la réponse, c’est évidemment la manière dont chacun s’est construit qui façonne nos goûts. C’est aussi notre appétence à la curiosité et à la tolérance.
      Donc, évidemment cette cohérence n’est pas innée, elle est juste logique : Si ce qui vous fait apprécier le metal vous fait plus apprécier Wagner que Berlioz ou Bizet (exemples pris au hasard, et qui est d’ailleurs peut-être faux, puisque subjectif), c’est donc que sa musique à ce petit truc qui nous plait que les autres n’ont pas.
      Juste un peu de cohérence dans le subjectif.


      Je suis content pour vous que vous n'ignoriez pas ces questions. Malheureusement, par définition, la foi ne peut dissiper le doute. Il reviendra toujours un jour ou l'autre.

      Même là on n’est pas d’accord.
      HEUREUSEMENT que la foi ne peut dissiper le doute.
      Puisque c’est le doute qui donne ses lettres de noblesse à la foi (on est au moins d’accord là-dessus).
      Sans doute, pas de foi, c’est ce qui fait la beauté de ce mot et surement la fierté de ceux qui l’ont.
      Le doute est donc une chance ici, contrairement à ce que vous semblez penser.

      Supprimer
    13. Re Nicolas,

      "Si ce n’est pas obligé, c’est donc un choix. Chacun fait ce qu’il veut."

      Oui et quand les volontés sont uniformes, il faut en déduire l'existence d'un facteur incitant à cette uniformisation

      "évidemment cette cohérence n’est pas innée, elle est juste logique "

      Dites moi, qu'est ce qui provoque donc cette cohérence si ce n'est pas inné?

      Supprimer
    14. « Oui et quand les volontés sont uniformes, il faut en déduire l'existence d'un facteur incitant à cette uniformisation »
      Personne n’a dit qu’il n’y avait pas une culture propre à cette musique SM.
      Il y a des couleurs et autres aspects qui reviennent plus souvent que d’autres c’est évident.
      Tout comme les fans de tel ou tel club de sport peuvent porter les couleurs du dit club…
      De là à parler de manque d’originalité… (Je vous rappelle que c’est quand même l’origine de ce sujet…) je trouve ça un peu abusé tant les styles peuvent rivaliser d’imagination.

      « Dites-moi, qu'est ce qui provoque donc cette cohérence si ce n'est pas inné? »
      Je l’ai déjà expliqué plus haut, c’est cette appétence pour ce petit truc en plus propre à cette musique.
      Ce petit truc en plus que l’on apprend à aimer si on est assez curieux, si on se libère des « on dit » et des préjugés.
      Pour développer un peu, comme un opéra ou une pièce de théâtre, cette musique est capable entre autre de générer un effet cathartique, certains y trouve un exutoire aussi.
      Bref, deux éléments toujours réfutés par le collectif, qui pense mieux savoir ce que les fans ressentent que les fans eux-mêmes… (A méditer).
      Ces deux éléments qui brandissent le spectre tant décrié du second degrès…

      Si vous pensez pouvoir expliquer pourquoi tel mélomane préfère Bach et tel autre préfère Vivaldi par ex, arrêtez-vous, vous faites fausse route.
      On a à faire là à l’inexplicable, pourquoi telle musique vous plait plus qu’une autre ?
      C’est un mélange de votre histoire, de votre sensibilité, de votre caractère, et de plein d’autres choses encore.
      Et si ce mélange vous fait aimer le metal, ne me demandez pas pourquoi, mais il y a une très grande probabilité pour que vous appréciiez Wagner (entre autre).

      L’irrationnel amène à des cohérences que voulez-vous…

      Supprimer
    15. Provocs Hellfest ça suffit28 octobre 2016 à 13:52

      @ Nicolas Nous connaissons, un peu qd même, la catharsis et ses définitions & interprétations selon que l’on se réfère à Platon, Aristote, Saint Augustin ou Freud ou encore selon les interprétations & considérations du paganisme ou du christianisme. Et donc, plutôt que de considérer que nous « penserions mieux… » il convient bien plutôt de s’interroger plus en profondeur sur le sens de cette catharsis et de son effet ou pas exutoire et comment. Nous ne pouvons que vous inciter à lire ce document qui nous apparaît un des plus précis sans être malgré tout trop compliqué sur la catharsis et son incarnation dans le théâtre puisque vous évoquez le sujet. Une façon de ne pas en rester aux préjugés du second degré… Bonne lecture http://www.jdarriulat.net/Auteurs/Aristote/Poetique/Catharsis.html

      Supprimer
    16. Re Nicolas,

      "De là à parler de manque d’originalité… (Je vous rappelle que c’est quand même l’origine de ce sujet…) je trouve ça un peu abusé tant les styles peuvent rivaliser d’imagination."

      Je maintiens: au regard de l'immensité des possibilités qui s'offrent à l'être humain, focaliser son attention sur un style musical est appauvrissant. Même si ce style se veut "dynamique".

      "Ce petit truc en plus que l’on apprend à aimer si on est assez curieux, si on se libère des « on dit » et des préjugés."
      Donc on "apprend" à l'aimer. Puis-je en déduire que c'est à force d'être exposer à certaines performances artistiques que cet apprentissage se fait? Car c'est un peu la résultant de l'idée de se "libérer des préjugés" il me semble...A ce propos cela me fait un peu sourire, parce qu'en définitive des "préjugés" comme vous dites on en trouve sur tous les domaines...
      "second degré": je vous propose de monter un groupe et de faire du "second degré" du même type sur l'islam, le judaisme, les noirs ou les homosexuels. Vous relevez le défi?

      "C’est un mélange de votre histoire, de votre sensibilité, de votre caractère, et de plein d’autres choses encore."

      Tout à fait d'accord. A la nuance près que le fait de fréquenter certaines scènes musicales c'est votre histoire justement...Et qu'il est possible qu'il y ait une influence sur votre caractère...

      " il y a une très grande probabilité pour que vous appréciiez Wagner"

      On peut prolonger encore la réflexion et je vous parie que l'immense majorité des métalleux "fans de Wagner" n'aiment en fait que quelques passages très précis de Wagner comme "la chevauchée de la Walkyrie" et que si vous leur foutez du Wagner à la suite sur 4h de temps vous allez les voir se décomposer...Mais bon on s'égare là...

      Supprimer
    17. « Je maintiens: au regard de l'immensité des possibilités qui s'offrent à l'être humain, focaliser son attention sur un style musical est appauvrissant. Même si ce style se veut "dynamique". »

      ??? Cela n’a jamais été mon discours !
      On parlait d’habillement… Cela n’a rien à voir, et pour le coup, je suis d’accord avec vous, évidemment que de ne s’intéresser qu’à un type de musique (de film, de roman, ça marche pour tout) est appauvrissant pour reprendre votre terme.

      « Donc on "apprend" à l'aimer »
      Evidemment puisque ce n’est pas inné.
      On apprend à apprécier un art, quel qu’il soit. On né pas fan de Cézanne, il me semble…

      « Puis-je en déduire que c'est à force d'être exposer à certaines performances artistiques que cet apprentissage se fait »

      Non, vous ne m’avez pas bien lu. Pensez-vous que c’est à force de regarder un tableau qu’on va l’apprécier ?
      Ce que vous dépeignez ressemble plus à du matraquage de cerveau qu’autre chose.
      C’est en écoutant vraiment, en essayant de comprendre ce que l’auteur a voulu faire passer comme émotion. Difficile à expliquer avec des mots, puisqu’il n’y pas de mode d’emploi.
      La seule véritable réponse est : Est-ce que cela vous fait vibrer ? Etes-vous curieux d’en écouter, d’en lire, d’en admirer d’avantage ?

      « A ce propos cela me fait un peu sourire, parce qu'en définitive des "préjugés" comme vous dites on en trouve sur tous les domaines. »

      Ai-je dis le contraire ? Vous souriez par condescendance là.


      « Et qu'il est possible qu'il y ait une influence sur votre caractère... »

      Sur le caractère ? Vraiment ???
      Vous voulez dire qu’à force d’écouter du Hardcore on deviendrait violent, et à force d’écouter de la musique de chambre on deviendrait calme et réfléchis ?
      Si tel est le cas, voilà un axe de réflexion pour infléchir les gens trop nerveux, ou pour dynamiser les mous du genou… Soyons sérieux !
      Une femme ou home ne peut arriver à changer le caractère de son compagnon ou de sa compagne, même apres 20 ans de vie commune alors de la musique…
      Vous connaissez l’adage chassez le naturel…


      « je vous parie que l'immense majorité des metalleux "fans de Wagner" n'aiment en fait que quelques passages très précis de Wagner comme "la chevauchée de la Walkyrie" »

      Vous gagneriez probablement votre pari.
      Qu’est-ce que cela prouve d’autre que le fait que d’autres passages de sa musique ne présentent pas le même attrait pour certaines oreilles, et que l’on revient donc à la fameuse cohérence dans le goût ?


      « et que si vous leur foutez du Wagner à la suite sur 4h de temps vous allez les voir se decomposer »

      Je pari que ça marche aussi avec du Justin Bieber…
      Bref oui, aussi probablement. Tout comme 4h de Metallica d’affilée risque de me gaver aussi…



      « Second degré": je vous propose de monter un groupe et de faire du "second degré" du même type sur l'islam, le judaisme, les noirs ou les homosexuels. Vous relevez le défi?”

      Etant à l’origine fan de metal, vous devriez connaitre la réponse…
      J’imagine que vous faites référence au BM.
      Vous connaissez donc l’origine de sa création… Quel rapport avec les noirs, l’islam, le judaïsme ou les homos ?

      Supprimer
    18. @PHCS

      « Nous connaissons, un peu qd même, la catharsis et ses définitions & interprétations selon que l’on se réfère à Platon, Aristote, Saint Augustin ou Freud ou encore selon les interprétations & considérations du paganisme ou du christianisme. »

      A priori vous connaissez bien le théorème de la culture et la biscotte aussi…
      Bref, si vous vous targuez d’être à la hauteur de ces penseurs, libre à vous.
      En tout cas ce n’est pas mon cas.
      Non seulement je n’ai ni la compétence ni la prétention de comprendre les mécanismes de la catharsis selon tel ou tel penseur, mais en plus je pense que cela n’a aucun intérêt.
      Si certain retrouvent des effets cathartiques après un concert de metal, finalement c’est tout ce qui importe.
      Peu importe le mécanisme derrière tout ça.
      Personnellement j’y trouve plus souvent un exutoire, une euphorie momentanée, un plaisir auditif ….
      Cela ne change en rien qui je suis, et j’ai passé un bon moment.

      Supprimer
    19. @Nicolas:
      "??? Cela n’a jamais été mon discours !
      On parlait d’habillement…"
      Cela ne change rien au problème. Ma remarque était globale: musicale, mode, etc Pour les habits, un simple clic sur une page de vente de fringues métal/gogoth vous démontre la pauvreté du truc. Prenons les tshirt: 85% noir, 100% un nom de groupe, 95% un logo de groupe et tout au plus quelques paroles ou les dates de concert...+ stéréotypé tu meurs. Je peux prendre chaque accessoire l'un après l'autre si vous voulez...Alors après évidemment tout le monde ne porte pas cela, mais je maintiens également que dans les concerts BM et Death notamment c'est le cas de l'immense majorité des gens.

      "Non, vous ne m’avez pas bien lu. Pensez-vous que c’est à force de regarder un tableau qu’on va l’apprécier ?
      Ce que vous dépeignez ressemble plus à du matraquage de cerveau qu’autre chose."

      Le matraquage c'est quand quelqu'un vous force à le faire. Vous pouvez le faire volontairement. Laissez moi vous raconter une anecdote perso encore: au début j'ai commencé avec du Megadeth et des trucs du genre. Ensuite je suis passé à du Ministry et consort. A ce moment là j'ai fait des connaissances qui m'ont passé du Darkthrone un soir durant toute une soirée. J'ai trouvé cela abominable. De fil en aiguille, à force d'écouter différents types de métal, je suis arrivé au death, puis au black mélodique pour en arriver au stade où, lorsque j'ai tout abandonné, Darkthrone faisait partie des groupes que je préférai. Surtout l'album qui me faisait tant horreur à l'époque: Transylvanian Hunger... Donc oui, à force d'écouter du métal l'oreille évolue...Je doute qu'il y ait grand monde qui commence dans le métal en écoutant du raw BM, du grind ou du brutal death. Mais "bizarrement" légion sont ceux qui y viennent avec le temps...

      "Sur le caractère ? Vraiment ???
      Vous voulez dire qu’à force d’écouter du Hardcore on deviendrait violent, et à force d’écouter de la musique de chambre on deviendrait calme et réfléchis ?
      Si tel est le cas, voilà un axe de réflexion pour infléchir les gens trop nerveux, ou pour dynamiser les mous du genou… Soyons sérieux !"

      Cela s'appelle la musicothérapie.. Après j'avoue en pas être assez versé dans le domaine pour en parler plus loin...

      Supprimer
    20. @Nicolas (suite)
      "Une femme ou homme ne peut arriver à changer le caractère de son compagnon ou de sa compagne, même apres 20 ans de vie commune alors de la musique… "

      Bien sûr qu'on change la vie de notre conjoint. Ce qu'on arrive pas à faire c'est le faire de la manière qu'on voudrait, ce qui n'est pas pareil...
      "

      "Qu’est-ce que cela prouve d’autre que le fait que d’autres passages de sa musique ne présentent pas le même attrait pour certaines oreilles, et que l’on revient donc à la fameuse cohérence dans le goût ?"

      Et quelle cohérence pour en arriver à ce que cela stéréotypé au point de s'arrêter à moins de 10 minutes de musique!!! Si cela n'est pas de l'uniformisation radicale, je ne sais pas ce que c'est...

      "Je pari que ça marche aussi avec du Justin Bieber…"

      Je ne connais aucun métalleux qui se la joue ouvert et cultivé en se vantant d'écouter Justin Bieber. Hors propos

      "« Second degré": je vous propose de monter un groupe et de faire du "second degré" du même type sur l'islam, le judaisme, les noirs ou les homosexuels. Vous relevez le défi?”

      Etant à l’origine fan de metal, vous devriez connaitre la réponse…
      J’imagine que vous faites référence au BM.
      Vous connaissez donc l’origine de sa création… Quel rapport avec les noirs, l’islam, le judaïsme ou les homos ?"

      Ok alors laissez moi reformuler autrement. C'est vrai que cela s'adresse plus au BM qu'à autre chose mais pas entièrement (voir Down par exemple http://provocshellfestcasuffit.blogspot.ch/2016/03/breves-phil-anselmo.html) Est ce que la liste de groupes suivante https://fr.wikipedia.org/wiki/National_socialist_black_metal vous parait acceptable? Si non, expliquez moi en quoi leur "2ème degré" est plus infâme que celui d'un Marduk, d'un Ghost ou d'un Impaled Nazarene...



      Supprimer
    21. "Prenons les tshirt: 85% noir, 100% un nom de groupe, 95% un logo de groupe et tout au plus quelques paroles ou les dates de concert...+ stéréotypé tu meurs"

      Ça n’a aucun sens cette remarque…
      Je vous parie qu’un soir de match de ligue 1, 99% des supporter du PSG seront habillés en rouge et bleu….
      Cela n’a rien à voir avec un éventuel manque d’originalité !
      Evidemment que dans un concert metal les gens seront habillés en metalleux.
      Culturellement c’est le noir qui domine.
      Et après ?!
      Vous mélangez tout SM, je vous avais déjà donné l’exemple d’une soirée blanche organisée par feu Eddie Barclay, celui qui se pointait en Arc en ciel ne rentrait surement pas. Pensez-vous qu’Eddie Barclay manquait d’originalité ?

      « Laissez-moi vous raconter une anecdote perso encore …. Je doute qu'il y ait grand monde qui commence dans le métal en écoutant du raw BM … »

      Ce discours me laisse pantois …
      Avez-vous vraiment été metalleux ? J’en doute de plus en plus, car là on touche le fond en matière préjugés.
      Je connais énormément de monde qui a commencé le metal par du très lourd, parce que leur grand frère en écoutait, parc qu’ils ont découvert le metal par le biais de fan de grind ou de brutal, ect…
      Vraiment là, vous perdez beaucoup de crédit, car avoir un préjugé aussi faux, et avoir soit disant été metalleux par le passé, y’a quelque chose qui cloche !
      Vous confondez l’évolution du metal (Hard Rock, Heavy, thrash, Death, black, grind blablabla) avec la manière dont on découvre le metal… manière qui est multiple…


      « musicothérapie”

      Dans des conditions très particulières et pour un résultat très particulier pourquoi pas, mais en écoute pour le plaisir dans sa voiture, pendant un footing ou en soirées, je ne pense pas non.
      Sinon, il faut se faire beaucoup plus de soucis avec la musique formatée à laquelle on a droit à la radio, qu’avec le metal qui est encore une musique un peu élitiste…plus pour longtemps malheureusement...


      « Bien sûr qu'on change la vie de notre conjoint »

      Je n’ai pas dit l’inverse, j’ai dit qu’on ne changeait pas son caractère. Ce n’est pas la même chose.
      Quelqu’un de naturellement joyeux à de forte chance de le rester même avec un compagnon râleur et négatif.
      La seule chose qui risque d’arriver c’est une rupture, surement pas un changement de caractère ni de l’un ni de l’autre… toutes exceptions gardées évidemment.

      Supprimer
    22. « Et quelle cohérence pour en arriver à ce que cela stéréotypé au point de s'arrêter à moins de 10 minutes de musique!!!... Si cela n'est pas de l'uniformisation radicale, je ne sais pas ce que c'est »

      ???
      Mais qu’est-ce que vous racontez ?
      Qui vous parle de 10 min ?
      De quel stéréotype parlez-vous ?
      Comment d’ailleurs pouvez parler de stéréotype alors que l’on est en train de parler de metal et de Wagner. A priori rien ne les rassemble, et pourtant des oreilles metalleuses apprécient…
      Stéréotype ? Uniformisation radicale ?
      Vraiment SM, vous me surprenez de ligne en ligne…
      Vous voulez de l’uniformisation radicale ? Écoutez donc la radio vous allez être servi…


      « Je ne connais aucun métalleux qui se la joue ouvert et cultivé en se vantant d'écouter Justin Bieber. Hors propos”

      C’était de l’humour, mais je vois que ce n’est pas passé … Je ferai mieux la prochaine fois.


      « Est ce que la liste de groupes suivante https://fr.wikipedia.org/wiki/National_socialist_black_metal vous parait acceptable? »

      Si on parle de NSBM, c’est autre chose SM, on n’est plus sur la scène metal traditionnelle.
      Il y a là une dimension politique sérieuse et revendicative, qui fait d’ailleurs débat dans la famille metal car cela ne colle pas avec le coté irrévérencieux recherché par le metal.
      Vous avez été (soit disant, car j’en doute de plus en plus) metalleux, si vous ne savez pas faire la différence entre un groupe NSBM et Ghost, il y a un souci quand même…
      Entre l’apologie de crime contre l’humanité et chanter des textes volontairement blasphématoires et provocants ce n’est pas vraiment la même chose. D’ailleurs, l’un des 2 est autorisé par loi et pas l’autre… il y a surement une raison, non ?

      Supprimer
    23. Re Nicolas
      "Je vous parie qu’un soir de match de ligue 1, 99% des supporter du PSG seront habillés en rouge et bleu….
      Cela n’a rien à voir avec un éventuel manque d’originalité !"
      De mon point de vue si! Vous n'allez tout de même pas me dire que s'habiller de la même manière que 20'000 personnes réunies c'est de l'originalité...

      "Vous confondez l’évolution du metal (Hard Rock, Heavy, thrash, Death, black, grind blablabla) avec la manière dont on découvre le metal… manière qui est multiple…"

      Je ne confonds rien du tout, je constate simplement que nombreux sont ceux qui vont de plus en plus loin dans les sonorités dures...Après ce n'est pas un absolu...

      "il faut se faire beaucoup plus de soucis avec la musique formatée à laquelle on a droit à la radio,"

      Formatée je suis d'accord. Un peu comme le métal mais à plus grande échelle:-) Ceci dit, il n'y a rien de mal au formatage, tt le monde a le droit d'aimer ce qui est formaté...

      "j’ai dit qu’on ne changeait pas son caractère"
      Pas aussi sûr que vous. Mais bon c'est un détail...

      "Comment d’ailleurs pouvez parler de stéréotype alors que l’on est en train de parler de metal et de Wagner. A priori rien ne les rassemble, et pourtant des oreilles metalleuses apprécient… "

      Ce que je n'arrive pas à comprendre perso, c'est votre insistance à rejeter toute forme d'uniformisation alors qu'elle est évidente. Je le répète, il n'y a rien de mal à cela. On ne peut juste pas nier le fait qu'on est influencé. C'est tout. PK ce refus d'admettre qu'on se fait tous conditionner d'une manière ou d'une autre???

      Supprimer
    24. "Si on parle de NSBM, c’est autre chose SM, on n’est plus sur la scène metal traditionnelle."
      Mais qui définit la limite du traditionnel? J'en connais à foison qui vous diront que le BM est hors champ traditionnel par exemple...

      "Il y a là une dimension politique sérieuse et revendicative"
      Donc ça c'est scandaleux en revanche la dimension spirituelle sérieuse et revendicative du satanisme c'est du théâtre? 2 poids 2 mesures non? Et si pour vous la sphère politique est + importante que la sphère spirituelle, ce n'est pas le cas pour tous. Un vrai respect tient compte de cela...

      "qui fait d’ailleurs débat dans la famille metal car cela ne colle pas avec le coté irrévérencieux recherché par le metal."

      Donc là vous excluez le NSBM du métal sous prétexte qu'il n'est pas assez formaté "irrévérencieux" alors qu'avant vous niiez toute forme de formatage. Il faudrait savoir...

      "Entre l’apologie de crime contre l’humanité et chanter des textes volontairement blasphématoires et provocants ce n’est pas vraiment la même chose. D’ailleurs, l’un des 2 est autorisé par loi et pas l’autre… il y a surement une raison, non ?"

      Raisonnement totalement occidentalo-centré. Si vous vous déplacez sous d'autres latitudes vous verrez alors cette apologie de crimes contre l'humanité acceptée alors que les blasphèmes, eux, seront sévèrement punis. Peut-être même par la mort...
      A mon avis l'un comme l'autre sont inacceptables c'est tout.

      "Vous avez été (soit disant, car j’en doute de plus en plus) metalleux,"

      Encore une fois vous vous contredisez puisque vous n'acceptez pas qu'un métalleux puisse avoir des raisonnements différents du votre. Cela signifie que pour vous, tout métalleux doit être comme ci ou comme ça. Ne me dites pas qu'il n'y a pas là uniformisation...

      Supprimer
    25. @SM et Nicolas
      Puisqu'il est question de NSBM, cf notre dernier billet http://provocshellfestcasuffit.blogspot.fr/2016/11/a-propos-de-nsbm-et-de-groupes.html.
      @SM : la peine encourue pour blasphème, s'il y a est en effet différente selon les religions. Dans le judaïsme, la mise à mort, punition extrême correspondant à faux prophète( ce fut le cas pour le Christ) ou à insulte grave devant témoins selon la Michna, a été remplacée par la mise au ban ou hérem. Pour l'Islam, une simple critique de cette religion, et à fortiori l'apostasie, peut avoir sens de blasphème avec à la clef la condamnation à mort.
      Pour le christianisme, le champ du blasphème Dieu le Christ, la Vierge Marie & les saints. Le seul blasphème ne pouvant être pardonné est celui contre l'Esprit Saint considéré comme le refus de la miséricorde. Aucune sanction n'est prévue.

      Supprimer
    26. « Donc ça c'est scandaleux en revanche la dimension spirituelle sérieuse et revendicative du satanisme c'est du théâtre? 2 poids 2 mesures non? Et si pour vous la sphère politique est + importante que la sphère spirituelle, ce n'est pas le cas pour tous. Un vrai respect tient compte de cela...”

      Si vous mettez l’apologie de 50M de morts sur le même plan que quelques textes antireligieux c’est votre affaire.


      « Donc là vous excluez le NSBM du métal sous prétexte qu'il n'est pas assez formaté "irrévérencieux" alors qu'avant vous niiez toute forme de formatage. Il faudrait savoir... “

      C’est vous qui vous évertuez à parler de formatage pas moi.
      Je vous parle du caractère grossier, irrévérencieux, provoquant de la scène metal, scène metal qui regroupe plusieurs dizaines de genres et/ou de sous genres…
      Comment pouvez-vous parler de formatage ?
      Le NSBM n’est pas du tout dans le même registre. Les initiales « NS » y sont pour beaucoup…


      « Raisonnement totalement occidentalo-centré. Si vous vous déplacez sous d'autres latitudes vous verrez alors cette apologie de crimes contre l'humanité acceptée alors que les blasphèmes, eux, seront sévèrement punis. Peut-être même par la mort...
      A mon avis l'un comme l'autre sont inacceptables c'est tout. »

      J’ai failli m’étouffer !
      Parce que punir des gens qui osent remettre en cause les principes religieux est à mettre sur le même plan que des textes faisant l’apologie d’une politique qui a mené à plus de 50M de morts ?
      Je vous laisse la responsabilité de vos propos SM, vous frisez la correctionnelle là !
      Je suis bien content d’être sous une latitude où chacun a le droit de croire ou de ne pas croire.
      Où chacun a le droit de donner son avis librement.
      Une latitude où l’on a le droit de brocarder sans risquer d’aller en prison.
      Une latitude où la provoc est autorisée, provoc qui est d’ailleurs un marqueur des sociétés démocratiques...
      Et vous devriez vous en réjouir aussi !


      « Encore une fois vous vous contredisez puisque vous n'acceptez pas qu'un métalleux puisse avoir des raisonnements différents du votre. Cela signifie que pour vous, tout métalleux doit être comme ci ou comme ça. Ne me dites pas qu'il n'y a pas là uniformisation... »

      On ne s’est pas bien compris là.
      Ce n’est pas la diversité d’opinion qui me met sur la voie mais une méconnaissance de cette scène et de ses fans.
      Croire que l’on entre dans le metal principalement par le thrash ou le Heavy avant d’aller voir d’autres sphères a été le pompon.
      Ce sont vos préjugés, étrangement très proches (pour ne pas dire identiques) à ceux de PHCS qui étonnent et détonnent.
      Qu’un metalleux, s’offusque de certaines thématiques, pourquoi pas (ça peut être mon cas d’ailleurs), mais de là à faire des copiés collés des raisonnements de PHCS il y a là une coïncidence qui éveille mon caractère bien trop cartésien pour y croire.

      Supprimer
    27. @Nicolas:

      "Si vous mettez l’apologie de 50M de morts sur le même plan que quelques textes antireligieux c’est votre affaire."

      Ce que votre esprit bien trop matérialiste peine à comprendre, c'est que pour l'immense majorité de la population mondiale, la vie ne s'arrête pas ici bas. Dès lors je peux inverser sans problème votre raisonnement en vous disant que pour tous ces gens, donner plus d'importance à la mort d'une vie terrestres de quelques dizaines d'années n'a pas beaucoup de sens par rapport à la mort de la vie éternelle. Ce qui n'empêche pas, bien évidemment, de considérer les génocides comme une abomination. Bien entendu, personne ne vous force à croire ou pas mais essayer un peu d'ouvrir votre esprit et de comprendre le raisonnement des autres...Le respect ça passe par là. Et une fois que vous avez fait ce petit effort intellectuel vous comprendrez aisément en quoi le BM sataniste est à peu près aussi dégueulasse que le NSBM. En passant, si on entre dans une optique spirituelle, alors on ne peut qu'admettre que le nazisme n'est qu'un des avatars du satanisme. Et n'oublions pas que ce même nazisme portait en lui aussi les germes de la glorification de certains paganismes germaniques. Un peu comme pas mal de groupes de BM + "traditionnels" d'ailleurs...

      Supprimer
    28. @Nicolas
      Au fait quand j'y pense, plus vous étalez votre conception et plus il me semble que vous avez quelques lacunes en matière de connaissances sur le métal. Exemples concrets: je reviens sur votre conception du champ du métal traditionnel qui excluerait le NSBM. Alors que dites vous de Burzum? Si vous osez me dire que Burzum ne fait pas parti de la plus pure tradition du BM c'est que vous n'y connaissez pas grand chose désolé. Et Varg Christian Vikernes, sans se réclamer du NSBM, profère des idées plus ou moins similaires... Autre exemple concret: oseriez vous prétendre que Mayhem ne fait pas parti des groupes de BM "traditionnel"? Le fait qu'Euronymous, à son époque, se proclamait communiste à la manière de Staline ou Pol Pot et que ceux-ci ont tué encore plus que les nazis devrait donc, si je suis votre raisonnement, exclure également Mayhem du champ du métal "traditionnel" (tout comme d'ailleurs le red et anarchist BM...). Ce qui peut peut être vous arranger étant donné le passé meurtrier qui entoure Mayhem mais qui n'est tout simplement pas crédible.
      La définition du métal que vous donnez semble exclure ceux qui ne répondent pas à un impératif de grossièreté et d'irrévérence sans aller trop loin. Mais alors qu'en est-il d'un Ugly Kid Joe qui, à l'époque, affirmait que s'il voulait faire une chanson sur les sandwichs alors il la ferait. (ce qu'ils ont fait d'ailleurs). Est-ce métal que de faire une chanson sur les sandwichs? et le métal chrétien en est-il s'il n'est pas grossier? Bref, la manière dont vous cernez les contours du métal ne tient pas la route. Et c'est bien là le problème puisque je pense qu'ici personne ne désire interdire le métal, simplement établir des gardes fous pour empêcher certains groupes insultants envers les croyances autrui de se produire aux frais du contribuables. Mon témoignage, lui, n'a pas d'autres ambition que de mettre en garde face à certains dangers et d'inviter à une réflexion spirituelle. Rien de plus....

      Supprimer
    29. @SM & Nicolas : "je pense qu'ici personne ne désire interdire le métal, simplement établir des gardes fous pour empêcher certains groupes insultants envers les croyances autrui de se produire aux frais du contribuables" Exactement notre position et ce depuis le début en pointant les groupes insultants & haineux, occultes & satanistes, qu'ils soient bm, death, doom ( c'est la majorité) sans en négliger d'autres comme Marylin Manson, Diamond King, Therion...pointant par la même occasion toutes les hypocrisies hellfesto-médiatico-culturelles comme la dernière en date " le hellfest, un pélerinage"

      Supprimer
    30. @Nicolas
      Avant qu'on se comprenne mal, quand je parle du passé meurtrier de Mayhem, je parle notamment des tentatives de meurtres les uns sur les autres ainsi que des gesticulations de Dead...

      Supprimer
    31. « Ce que votre esprit bien trop matérialiste peine à comprendre, c'est que pour l'immense majorité de la population mondiale, la vie ne s'arrête pas ici-bas. Dès lors je peux inverser sans problème votre raisonnement en vous disant que pour tous ces gens, donner plus d'importance à la mort d'une vie terrestres de quelques dizaines d'années n'a pas beaucoup de sens par rapport à la mort de la vie éternelle. »

      Whaooo.
      Là je suis scotché…
      J’ai pas de réponse SM.
      50M de morts factuels mis face à face avec une hypothétique vie après la mort, fallait oser… Vous l’avez fait.
      Mon esprit bien trop matérialiste (je préfère cartésien, matérialiste renvoie a une connotation qui ne me plait pas) ne peut accepter cette comparaison. Mais elle vous appartient, et je vous la laisse très volontiers.

      « Et une fois que vous avez fait ce petit effort intellectuel vous comprendrez aisément en quoi le BM sataniste est à peu près aussi dégueulasse que le NSBM. En passant, si on entre dans une optique spirituelle, alors on ne peut qu'admettre que le nazisme n'est qu'un des avatars du satanisme. Et n'oublions pas que ce même nazisme portait en lui aussi les germes de la glorification de certains paganismes germaniques. Un peu comme pas mal de groupes de BM + "traditionnels" d'ailleurs... »

      Je vais être humble, je ne suis pas du tout spécialiste du nazisme.
      Ceci dit, réduire le nazisme à un simple avatar du satanisme… vraiment ?
      Et puis :« les germes de la glorification de certains paganismes germaniques. Un peu comme pas mal de groupes de BM + "traditionnels" d'ailleurs... » … ??? … les bras m’en tombent. Donc la culture germanique Pagan est responsable de tout cela, et celui qui s’y intéresse ou qui l’évoque est de fait complice… Là c’est ma mâchoire qui se décroche…


      « Au fait quand j'y pense, plus vous étalez votre conception et plus il me semble que vous avez quelques lacunes en matière de connaissances sur le métal.”

      Après près de 25 ans d’écoute, je ne pense toujours pas avoir une connaissance exhaustive du metal en effet, et contrairement à ceux qui n’en n’écoute pas mais qui, à priori, l’on parfairement cerné dans ses moindres détails…

      « je reviens sur votre conception du champ du métal traditionnel qui excluerait le NSBM. Alors que dites-vous de Burzum? Si vous osez me dire que Burzum ne fait pas parti de la plus pure tradition du BM c'est que vous n'y connaissez pas grand-chose désolé »

      Déjaà si vous déformez mes propos, en effet vous faites bien d’être désolé.
      J’ai parlé de metal traditionnel, mais jamais de BM traditionnel.
      Et comme vous l’avait bien noté le BM est un metal encore plus élitiste que les autres.
      Je ne suis pas spécialiste du BM, car pas ma tasse de thé, toutefois je peux affirmer que le BM que vous décrivez (Mayhem, Burzum et leur histoire) est lié au BM dit « inner circle ».
      Dead, Euronymous, et Vikernes, sont à mes yeux des déséquilibrés.
      Suicide, assassinat, églises séculaires brûlées et je dois en oublier… on ne peut pas avoir affaire à des individus équilibrés.
      Certes cette histoire est un pan incontournable de l’histoire du BM (et donc du metal), mais affirmer que cela représente la scène BM dans son ensemble c’est totalement faux.
      Et là c’est vous qui n’y comprenez rien…

      Supprimer
    32. « Le fait qu'Euronymous, à son époque, se proclamait communiste à la manière de Staline ou Pol Pot et que ceux-ci ont tué encore plus que les nazis devrait donc, si je suis votre raisonnement, exclure "également Mayhem du champ du métal "traditionnel" (tout comme d'ailleurs le red et anarchist BM...) »

      Honnêtement, à partir du moment où il y a une invective politique, de mon point de vue (c’est donc un avis personnel), on sort de la sphère musicale pour entrer dans quelque chose d’autre.
      Pour en revenir à Euronymous, s’il s’agit de son opinion personnelle, cela ne me pose aucuns soucis.
      Si par contre il y fait l’apologie du goulag (Je n’en ai aucune idée) là ça me pose un souci.
      Mais encore une fois la dimension politique (et la réalité qu’elle représente) me gêne profondément.

      Et pour répondre à votre question, Mayhem dans le metal traditionnel? Surement pas non.
      Un nom incontournable oui, mais « réservé » à une minorité.


      « Est-ce métal que de faire une chanson sur les sandwichs? »

      Haha mais oui carrément !
      Puisque le metal est un style musical.
      Dérivé du rock, blablabla…
      Bref, le metal n’est pas confiné à l’outrancier, mais l’outrance fait partie de son ADN…
      Et l’outrance à ses limites. Et c’est ce qui nous oppose.
      Pour vous la religion, pas touche, pour moi, ce sont les invectives (réelle et sérieuses) à la haine de l’autre.
      Sans surprise cette phrase va relancer le débat du second degrés…sujet qui nous divise aussi…

      « Bref, la manière dont vous cernez les contours du métal ne tient pas la route »

      Faux, elle ne correspond simplement pas à l’idée que vous vous en faites, c’est diffèrent.
      C’est surement dû au fait que nous ne regardons pas à travers le même prisme.

      « Mon témoignage, lui, n'a pas d'autres ambition que de mettre en garde face à certains dangers et d'inviter à une réflexion spirituelle. Rien de plus....”

      Pourquoi voulez-vous inviter au spirituel ceux qui n’en voudraient pas…
      Il est là aussi votre problème. Imposer aux autres votre point de vue.
      Que le metal soit irrévérencieux envers la religion ne vous empêche pas de la vivre.
      N’imposez pas aux autres vos idées.

      Supprimer
    33. « Avant qu'on se comprenne mal, quand je parle du passé meurtrier de Mayhem, je parle notamment des tentatives de meurtres les uns sur les autres ainsi que des gesticulations de Dead... »

      On se comprend très bien, mais cela n’est dû qu’aux individus.
      Si Mesrine avait été metalleux, auriez-vous pris cet exemple dans votre mise en garde contre les risques liés au metal ?

      Supprimer
    34. @Nicolas "Dead, Euronymous, et Vikernes, sont à mes yeux des déséquilibrés". C'est écarter un peu facilement leur proximité, le mot est faible, avec le satanisme. C'est comme dire " Hitler et Himmler sont à mes yeux des déséquilibrés" passant pour perte & profit la même proximité avec l'occultisme & le satanisme : cf Thule, nom d'origine, comme c'est curieux, du groupe Taake.

      Mais on pourrait aussi parler de Shining, Implaled Nazarene, Deicide, Behemoth, Glorior Belli, Necros Christos et tutti quanti et pour ne prendre que des groupes invités au Hellfest.
      Si ces groupes n'étaient pas antichrétiens & satanistes, financés par l'argent public en la circonstance, cela changerait la donne mais telle n'est pas la situation et justifie pleinement que l'on cherche à imposer que cela cesse.

      Supprimer
    35. "réduire le nazisme à un simple avatar du satanisme… vraiment ?"
      D'après vous, d'où peut bien venir le nazisme dans une perspective chrétienne?
      "Donc la culture germanique Pagan est responsable de tout cela"

      C'est vous qui le dites. Je relève juste une similitude.

      "Et l’outrance à ses limites. Et c’est ce qui nous oppose."

      Qui les fixe? chacun individuellement? Auquel cas il ne sert plus à rien de discuter...Ou est-ce qu'on peut émettre des critères objectifs?

      "Pour vous la religion, pas touche, pour moi, ce sont les invectives (réelle et sérieuses) à la haine de l’autre."

      Détrompez vous, je suis tout à fait preneur des critiques argumentées et raisonnées de la religion.
      Mais alors que dites vous de ceci:

      Marduk: « Pisse sur le Christ et tue le Prêtre » ! (Jesus-Christ sodomized).

      Urgehal:« Tuez-les tous et brûlez leurs putain d’églises ; Buvez leur sang.. "(Supreme blasphemy & Antichrist).

      Hypocrisy: "« Nous vous poignarderons...Crevez ! Crevez ! Détruisons le prêtre ! S’il vous plaît crevez ! Vous allez mourir! » ;
      « Je suis digne d’être un serviteur de Satan.(…) Le sang des chrétiens coule… » ( Jesus Fall & Take the Throne).

      Dark Funeral: « Je vais couper la gorge menteuse, le sang chrétien va tomber sur le sol. » (The Arrival of Satan’s Empire).

      Bloodbath: "« Tuez-les, ils doivent mourir (…) Brûlez-les … Recyclez la mort du Chrétien au-delà… » (Cancer of the soul)."

      Je suppose qu'il s'agit là de joyeuses chansonnettes poussées par de sympathiques olibrius invitant leurs proches amis chrétiens à venir boire une chopinette avec eux???

      "Pourquoi voulez-vous inviter au spirituel ceux qui n’en voudraient pas…
      Il est là aussi votre problème. Imposer aux autres votre point de vue."

      Oui j'admets qu'effectivement mes escadrons d'inquisiteurs ont débarqué chez vous, vous ont pris de force, aspergé d'eau bénite et trainé jusque devant le Saint Sacrement en vous forçant à l'avaler en récitant le chapelet sous peine d'être torturé.... Un peu de sérieux svp, inviter/proposer n'a rien à voir avec imposer...



      Supprimer
    36. @PHCS
      « C'est comme dire " Hitler et Himmler sont à mes yeux des déséquilibrés" passant pour perte & profit la même proximité avec l'occultisme & le satanisme »
      Ha oui, je vous le confirme l’éventuelle proximité d’Hitler et d’Himmler avec le satanisme, je n’en ai que faire.
      Ce n’est pas cela qui a motivé la solution finale, l’envahissement de la moitié de l’Europe…
      Donc pour en revenir à Dead Eurynomous ect… s’ils sont passés aux actes c’est dû à un déséquilibre…
      Leur antichristianisme est la cause du choix des églises comme cible. Cf les églises brûlées.
      C’est évident et ne peut être remis en cause.
      Ce que je dis que si leur haine avait été tournée vers une autre religion, ou totalement autre chose (classe politique, monde de la finance, on peut tout imaginer) leur cible eut été toute autre, et cela n’aurait pas été moins grave…
      Quel est le dénominateur commun ? Le déséquilibre, la folie appelez ça comme vous coulez…

      Il s’agit donc de cas particulier lié à une déficience (mentale, psycho, … que sais-je). Le BM n’est ni la cause ni l’origine.
      Si c’était le cas, chaque concerts, tournées, festivals où se produisent des groupes de BM seraient le théâtre de tragédies…
      Je vous pose la question : Est-ce le cas ?
      Qu’en concluez-vous ?

      Supprimer
    37. @SM

      « D'après vous, d'où peut bien venir le nazisme dans une perspective chrétienne? »

      Mais vous êtes sérieux là ?
      Arrêtez ce nombrilisme !
      Cela vient d’un fou qui a pris le pouvoir, qui se droguait, qui avait un égo surdimensionné, qui avait une haine de l’autre ect…


      « Qui les fixe? chacun individuellement? Auquel cas il ne sert plus à rien de discuter...Ou est-ce qu'on peut émettre des critères objectifs? »

      Je pense qu’elles sont données tacitement.
      L’invective au passage à des actes discriminants est probablement le commencement de cette limite.

      « Détrompez vous, je suis tout à fait preneur des critiques argumentées et raisonnées de la religion.
      Mais alors que dites vous de ceci:”

      Si vous cherchez un débat argumenté sur les religions, il est clair que ce n’est pas dans les textes de BM que vous allez le trouver.

      Qu’est-ce que je dis de ces textes ?
      La même chose que ce que je dis concernant les dialogues de films tels que l’Exorcisme et tous les autres films traitant des sujets mettant en scène le mal, le diable, ect…
      Interdiriez-vous ces films ?
      - non ? alors pourquoi interdiriez-vous les paroles de chansons traitant des mêmes sujets et mettant en scènes les mêmes personnages?
      - Oui ? quelles sont vos limites ?

      Bref, ces paroles se transforment-elles en actes ?
      Ces paroles ont elle une chance de se transformer en actes ?
      C’est très simple, c’est oui ou c’est non.
      Si c’est oui on est dans le premier degré et vous avez totalement raison sur toute la ligne.
      Si c’est non, c’est donc qu’il s’agit de postures, et donc de second degrés.

      Pour la petite histoire, évidemment que je boirais un coup avec eux (et oui je suis chrétien, ne vous en déplaise), ainsi qu’avec leur fans ... et c’est d’ailleurs déjà le cas puisque qu’il y en a parmi mais amis que je chambre régulièrement sur les religions…

      « Un peu de sérieux svp, inviter/proposer n'a rien à voir avec imposer... »

      Vraiment ?
      Mais si le but n’est pas de faire du prosélytisme et de voir les gens à qui vous vous adressez se tourner vers la religion, pourquoi donc les y inviter ?
      Soyez honnête, votre dessein est d’influencer vers une direction.
      Alors oui, on est plus à l’époque de l’inquisition et les moyens mis en œuvres n’ont plus cours et donc il n’est plus possible d’imposer c’est vrai…mais le but final reste le même non ?

      Supprimer
    38. @Nicolas:

      Donc je retiens que selon vous des incitations au meurtre ne sont que "spectacle". Belle mentalité!

      Oui mon dessein est bien entendu d'influencer vers une direction. Mais cela n'a rien à voir avec imposer quoi que ce soit...Lorsque je pense qqch bonne, il me semble que la moindre des choses est de la proposer à mon prochain. Après, s'il n'en veut pas,c'est son problème. On appelle ça avoir le souci de son prochain...

      Supprimer
    39. @Nicolas, si notre rubrique "passages à l'acte" n'était pas aussi démonstrative, votre propos pourrait être entendu. Et on ne parle pas des blasphèmes et autres manifestations de la haine, avec argent public en la circonstance. "L'esprit qui tjrs nie" disait déjà Nietszche, un des inspirateurs du bm sataniste antichrétien c'est un fait, utilisé par les nazis " « Quand une œuvre est accaparée et pillée sans vergogne comme celle de Nietzsche par les nazis, ne convient-il pas quand même de se demander si elle n’y prêtait pas le flanc ? » http://www.philalethe.net/post/2007/11/23/Nietzsche-un-des-fondateurs-du-nazisme Ou "Examinons maintenant la notion de Surhomme. Cette notion, Hitler l’emprunte bien évidemment à Nietzsche. Comme ce dernier il pense que l’homme est quelque chose qui doit être dépassé." http://nietzscheacademie.over-blog.com/article-hitler-et-le-surhomme-116345065.html

      Supprimer
    40. @SM

      « Donc je retiens que selon vous des incitations au meurtre ne sont que "spectacle". Belle mentalité!

      Donc vous ne me lisez pas…
      Je ne considère pas ces textes comme des incitations … vous oui.
      C’est là notre différence.
      S’il s’agissait d’incitations, il y aurait moult passages à l’acte comme je vous l’ai indiqué plus haut…



      @PHCS
      Votre rubrique passage à l’acte ?
      Vous parlez des quelques écervelés boutonneux qui ont profanés des cimetières ?
      On en revient toujours à la même chose : manque d’éducation, déséquilibre, débilité ect…
      Si le BM fait autant « vriller » les consciences de ceux qui l’écoutent, ne pensez-vous pas que votre rubrique déborderait ?
      Notre monde est peuplé de gens n’ayant plus la notion de bien ou de mal.
      C’est gens-là passent aux actes. Parmi eux, certains écoutent du BM… et se retrouvent dans votre rubrique.
      Voilà la froide réalité de votre rubrique.

      Supprimer
    41. @Nicolas,et donc Shining, Rotting Christ, Behemoth, Archgoat, Marduk, Dissection, Wattain ou Ghost et tutti quanti qui blasphèment, injurient et incitent à la haine ne sont pour rien dans les passages à l'acte. Vous vous moquez du monde !

      Supprimer
    42. @Nicolas: Je constate simplement à quel point vous êtes malhonnête. Selon vous, si ce sont les chrétiens qui sont visés alors c'est du spectacle. Si ce sont d'autres groupes sociaux, alors tout d'un coup on passe dans le champ du politique et cela n'est plus acceptable. Deux poids deux mesures

      Supprimer
    43. @PHCS

      Ouvrez les yeux et ciblez le vrai mal de notre société vous serez plus efficace.
      Evidemment qu’ils ne sont pour rien dans l’acte de passer à l’acte, c’est-à-dire de franchir la limite de bien et du mal communément admise par nos sociétés occidentales et leur lois respectives.
      Cette aptitude à franchir la ligne rouge est due à ce que j’ai énuméré au-dessus (liste non exhaustive évidemment).
      Là où je vous donne raison (profitez-en ce n’est pas souvent), c’est que le BM (peu importe les groupes) catalyse l’acte vers une cible définie qui est la religion et ses symboles.

      Mais soyez honnête et impartial, quel est l’objectif le plus en rapport avec le bien commun qui vous est si cher ?
      Détourner le passage à l’acte visant la religion vers d’autres cibles ? Politique de l’autruche à mon goût.
      Ou éradiquer le mal à la racine et militer pour une éducation et une instruction de niveau acceptable pour limiter au plus bas le nombre de personnes susceptibles de passer à l’acte (peu importe la cible) ?

      PS. Que les textes du BM ne vous fassent pas plaisir, tout le monde le comprend.
      Faire passer ça pour une incitation à la haine, c’est là que ça ne va plus. C’est comme accuser les films violents et jeux violents d’être responsable de la violence existant dans notre société. On est au même niveau.
      Et aujourd’hui tout le monde sait que c’est faux et que le problème est ailleur.
      Gagnez du temps et ne faites pas la même erreur.

      Supprimer
    44. @SM

      Malhonnête ?

      La malhonnêteté c’est de faire semblant de ne pas comprendre.
      La malhonnêteté c’est de faire dire à son contradicteur ce qu’il n’a pas dit.
      Faire l’apologie du Nazisme, c’est faire l’apologie de crime contre l’humanité car il s’est passé quelque chose il me semble jusqu’en 45…
      2 poids 2 mesures… je ne pense pas qu’ici les poids soient de mêmes masses.
      Si vous ne le comprenez pas, c’est votre problème pas le mien.

      Comme dis à PHCS, que ces textes ne vous plaisent pas personne ne le conteste.
      Et comme déjà dis (si vous m’avez bien lu), je suis de ce à qui ces textes ne plaisent pas.
      Mais les faire passer pour ce qu’ils ne sont pas, ça s’est de la malhonnêteté.

      Supprimer
  7. Etrange commentaire, j'ai plus le sentiment que la personne a en réalité fait un crise de closto/agoraphobie puis à rejeter la fautes sur la musique, bwarf pourquoi pas, comme d'autre l'on dit l'important et de trouver ça place et d'être bien dans son corps et son esprit.

    Ceci dit, la fin propose au gens de se tourner vers le haut, et si en le faisant la response entendu est "fils je t'aime comme tu es" alors que l'on écoute le dernier behemoth en boucle (the satanist), est ce un problème.

    PS: Je profite de la reactivation des commentaire pour vous faire part d'un questionnement que j'ia depuis longtemps. Vous avez a plusieur reprise fait des article sur le groupe ghost, hors se groupe malgré ce que vous en dite est en fait rien de plus que du théatre et même si je peux comprendre le malaise qu'il peut créer, surtout pour une personne très chrétienne, ça ne restera jamais que du théatre (comme une grande majorité de groupe). Donc dans cette esprit j'aimerais connaitre vos avis sur par exemple, le livre les fleurs du mal de baudelaire, ce dernier contient un prière a satan, avait vous le même genre de position par rapport à ce livre qu'a des groupes comme ghost. Et même chose pour toute autre oeuvre pouvant mettre en scène ou en avant satan (l'associer du diable, endiablé..)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Behemoth et sa tournée "Blasphémia" posent en effet problème qd il se produit avec l'argent public.
      Comparer Baudelaire à Ghost, c'est faire beaucoup trop d'honneur à Ghost artistiquement parlant même si la poésie écrite n'est pas l'art scénique avec pour ce qui concerne Ghost sa distribution d'hosties, de vin et de préservatifs avec là encore l'argent public.
      Plus une âme est ouverte à la divine espérance, plus elle trouve dans autrui de motifs d'amour.
      Charles Baudelaire ; La Fanfarlo (1847)
      La vraie sagesse consiste moins à maudire qu'à espérer.
      Charles Baudelaire ; La Fanfarlo (1847)

      Supprimer
    2. Je ne compare pas Ghost à Baudelaire, juste sur le fond je me demande pourquoi ce groupe vous gène tant, vous étes vous interesse à ce groupe plus au dela de leur costume et de ce que vous en lisez dans la presse. Si un acteur (cinéma ou théatre) incarner dans un film un prétre distribuant l'hosties, cela vous génerais t'il autant, et si ca vous aide imaginer que ce film est le même thème que ghost à savoir "que serait le monde si les religions était inverser".
      Je les ai vu 4 fois en concert, et ils n'ont jamais distribué de préservatif (par contre j'en ai eu après un concert d'indochine et aussi a un concert de calogero, cela vous géne t'il autant?).
      De même la distribution d'hosties(qui n'en ai pas puisque non sacré, et de vin (non sacré également) je ne l'ai eu qu'une fois quand je les ai vu en salle.

      Supprimer
    3. Au dernier Hellfest, déguisés en nonne, ils ont fait les distributions évoquées en interprétant Monstrance Clock, dont vous connaissez certainement les paroles, il y avait des enfants sur scène. Cela nous a rappelé Watain à son début de set, la dernière fois qu'il s'est produit au hellfest. On fait bien la distinction entre ce qui ressort du spectacle et de l'insulte.

      Supprimer
    4. Source? ils font la distribution en jouant le morceau body and blood : "Point de special show sur cette première demi-heure à l’exception de « Body and Blood ». Sur ce titre, les festivaliers peuvent voir débarquer sur scène une armée de nonnes, les Sisters of Sin, venues distribuer hosties et calices pour les premiers rangs."
      Ce morceau parle justement de la comunion:
      "Fils de Dieu
      Le goût amer est doux
      Alors, mangez Nazaréen
      et vous embrasser l'obscène
      Pieds oints

      Son corps et son sang
      Partagent ensemble
      Son corps et son sang
      Son corps et son sang
      Servent le messie"

      Les enfant faisait les coeurs sur monstrance clock oui, qui parodie la venue du christ. Je le rappel toute leur dermanche n'est que spectacle et artistique, c'est du théatre rien de plus, et ça se vois encore plus dans tout ce qui entoure les "changement" de chanteur.

      Dire que ce groupe est sataniste et danageureux/mauvais, revient a dire que le film l'exorciste est sataniste par exemple ou n'importe quelle oeuvre pouvant mettre en scène la religion. En aucun cas ce n'est de l'insulte et il est vraiment domage que vous le preniez ainsi.

      Supprimer
    5. « Comparer Baudelaire à Ghost, c'est faire beaucoup trop d'honneur à Ghost »

      Vous la sentez, votre condescendance, ou pas ? D'accord, la mise en scène vous débecte et dans un sens, ça peut se comprendre. Mais les paroles du groupe, bien qu'elles vous dérangent par leur contenu, sont tout le même des poèmes. Peut-être que votre niveau en anglais ne vous permet pas de vous en apercevoir…

      Et étant donné qu'on parle de Monstrance Clock, une chanson qui ne fait que de parler de sexualité, j'aimerais laisser ici ceci :

      « Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins,
      Polis comme de l'huile, onduleux comme un cygne,
      Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ;
      Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne. »

      Baudelaire a été condamné pour outrage à la morale, je suis persuadé qu'il aurait apprécié qu'on distribue des préservatifs à un concert.

      Supprimer
    6. Monstrance clock parle surtout des consequence de la sexualité, a savoir que quand on fait bien ca fait des bébé XD

      Supprimer
    7. On persiste et on signe, c'est comme comparer wattain à Berlioz ou encore sodom à Bach ou Fauré ! Dommage que vous ne citiez pas les paroles exactes de Monstrance Clock parce qu'il s'agit de cela qd même ! Baudelaire est infiniment supérieur à Ghost. Ses textes resteront dans la postérité au m^me titre que le cantique des cantiques si vous connaissez !

      Supprimer
    8. ok, le texte de monstrance clock traduit :
      Au son de l'horloge ostensoir
      L'air est nettoyé, la foule assemblée
      Les bougies noires brûlent, tous les esprits alignés
      Alors que la paroisse soupirait en fumée
      Entre une dame vêtue d'un manteau
      Pour le son obsédant de l'horloge ostensoir
      Chantez!

      Rassemblez-vous
      Rassemblez-vous en un
      Rassemblez-vous
      Pour le fils de Lucifer

      Le son de la fin de la journée
      Hypnotisé, l'assemblée se balancent
      Les bougies noires brûlent, tous les esprits alignés
      Cornes de bélier hypnotisées
      Pentagramme paralysant
      et le bruit sinistre de l'horloge ostensoir
      Chantez!

      Rassemblez-vous
      Rassemblez-vous en un
      Rassemblez-vous
      Pour le fils de Lucifer

      Rassemblez-vous
      Un pour toujours

      Supprimer
    9. Et si vous outrepassiez vos goûts personnels et vous intéressiez deux minutes à la construction de la musique, la technicité derrière les instruments, vous verriez que vos comparaisons ne sont pas aussi absurdes qu'elles semblent être au premier abord.

      Prenez une guitare, apprenez à jouer Watain ou Sodom. Enfin bref, j'ai étudié la musique, on pourrait en parler des heures, mais la première chose à faire serait d'apprendre à écouter la musique sans tenir compte de ses goûts personnels, et vu que vous en êtes toujours à essayer d'orthographier ces noms correctement, déconstruire une chanson de Watain ou Sodom par rapport à une de Berlioz serait une perte de temps avec vous. Persistez dans la bêtise, vous ne serez pas les premiers…


      Pour les paroles de Monstrance Clock, je sais que le figuré n'est pas votre fort, mais essayez quand même. Oui, si on se contente bêtement de lire, c'est une messe noire. Mais non, ce n'est pas ça. Le groupe l'explique avant de la jouer, la « messe noire » décrite est une métaphore à un acte sexuel, en particulier au plaisir féminin, galvaudé par l'Église, d'où la métaphore sataniste.

      Supprimer
    10. @dyonysosss Comme écrit dans d'autres échanges, le figuré a beau jeu et ce d'autant que Ghost comme d'autres ne font en fait que s'inspirer de la nature d'un certain metal du reste très peu prolifique en matière de provocations dès lors qu'il s'agit d'une autre religion que le christianisme : c'est vrai aussi que les risques ne sont pas les mêmes comme le fait justement remarquer Al Namrood. Concernant le plaisir sexuel galvaudé par l'Eglise, on ne peut que vous encourager à lire "La sexualité selon Jean-Paul 2" pour rester à la page et ne pas vous contenter d'idées toutes faîtes.

      Supprimer
    11. Lisez « L'histoire mouvementée du plaisir féminin », c'est tout aussi intéressant.

      Enfin soit, vous n'avez pas encore compris que les groupes prennent le Christianisme parce qu'il s'agit de la religion dans laquelle ils ont grandi en général. Changez de disque.

      Supprimer
    12. @ dyonysosss C'est un texte de l'Eglise, c'est pas précisé ? Mais pourquoi pas faire cette lecture : on reparle de nos lectures croisées ? . Faudrait quand même qu'ils s'ouvrent un peu vos groupes et aillent un peu plus loin que sepultura, mgla ou déicide, surtout aujourd'hui !

      Supprimer
    13. La seule question c'est : pourquoi iraient-ils plus loin ?
      Si vous écoutiez la majorité des groupes que vous épinglez lorsqu'ils sont en interview, un point commun entre tous c'est qu'ils n'ont pas de message à faire passer, pas de convictions à transmettre, pas de message politique.
      Ce sont des artistes qui écrivent sur des sujets qui les touchent personnellement, pas des ambassadeurs de partis politiques.

      Supprimer
    14. Au fait, pour revenir sur la postérité etc… Vous l'avez fait exprès de citer Bach et Berlioz ?

      Parce que bon, ils ont deux points communs, ce sont deux génies, et ils n'étaient pas reconnus par leur contemporains. Bach n'a commencé à être reconnu comme le génie qu'il est en 1820, et Berlioz a carrément du attendre le centième anniversaire de sa mort.

      Du coup, comment diable (oui, fait exprès) pouvez-vous à l'avance quel regard les générations futures porteront sur la production musicale actuelle ? Et surtout, avez vous déjà pensé vous même à regarder la pauvreté culturelle crasse qui règne en maître sur la culture mainstream de nos jours ? Vous croyez que vos petits petits petits enfants se souviendront de Lady Gaga ou de Miley Cirus ? Il n'y a plus beaucoup de domaines où on fait vraiment de la musique, il y a les films, les jeux vidéos (la BO de The Witcher 3 est à couper le souffle) et le Metal. Prenez une groupe comme Dimmu Borgir. Ok, vous n'aimez pas, on sait. Mais Gateways est une tuerie de composition, et les voir en live avec le Norwegian Broadcasting Orchestra et le Schola Cantorum Choir c'est juste magique. J'espère sincèrement que ça passera à la postérité, sinon ça signifie simplement que les générations futures ont des goûts de chiote…

      Supprimer
    15. Et pour revenir sur votre discours « c'est facile de s'en prendre au Christianisme, pourquoi ils ne s'en prennent pas à l'Islam ?! ». Il faudrait aussi apprendre qu'il existe un monde en dehors de la France, des tas de pays qui vivent leur religion autrement.

      Ainsi, Sepultura vient du pays qui possède la plus grande communauté chrétienne, et la religion a gardé une forte influence politique jusqu'en 1970. Mgla vient de Pologne, et il suffit de voir les récentes âneries sur l'avortement pour voir que la religion est toujours influente. Et Deicide est un groupe américain, pays où il n'y a pas si longtemps encore, on découvrait que l'Église avait réussi à masquer des faits d'abus sexuels sur mineurs pendant des années, que les prêtres étaient juste déplacés. Ils ne risquent pas leur vie, entendons nous bien, mais tous ces groupes critiquent le christianisme dans des pays où il possède bien plus d'influence qu'en France.

      Supprimer
    16. @ dyonysosss Critiquer est une chose, inciter à la haine une autre. Et dans tout cela, faudrait-il être au moins capable de choses toutes simples pour être crédible : faire preuve de la même énergie et de la même production avec TOUTES les religions et/ou cultures inspirées par une religion et faire preuve de la même énergie aussi / athéisme, ses intolérances et ses crimes. Sepultura peut critiquer et dénoncer, c'est pas le pb : le pb c'est qu'il ne fait preuve d'aucun discernement, on a écrit 1 article à ce sujet, vous pouvez utilement vous y reporter.

      Supprimer
    17. Bon, on tourne en rond. Je vais encore vous dire que votre incitation à la haine reste à prouver. Aucun groupe n'a été condamné. Et ça ne cadre pas avec ce que les groupes disent hors scène. Non, votre rubrique des passages contenant un article diffamant sur Manson n'est pas une preuve. C'est une preuve qu'il existe des tarés sur Terre et statistiquement, une partie de ces tarés écoutent du Metal, tout comme une partie de ces tarés fréquentent les églises. Et c'est pas moi qui le dit, c'est votre Pape

      Je ne vais pas vous refaire encore une fois le couplet sur le pourquoi les groupes s'en prennent au Christianisme. Ils parlent de ce qu'ils connaissent par rapport à l'endroit où ils ont grandi, à ce qu'ils ont vécu, etc…

      Votre article sur Sepultura est une saloperie. Outre le fait que vous oubliez de dire que les 2500 autres prêtes ont été « isolés », ils serait mathématiquement plus correcte de comparer ça au 440 000 et quelques prêtres. Vous savez que le nombre de plaintes n'est pas représentatif, la majorité des abus sur mineurs ne sont pas rapportés par l'enfant qui a honte, et si adulte il parle, c'est trop tard. Vous savez que ce qui est révoltant, ce n'est pas le nombre, mais le fait que l'Église ait cherché à masquer ces histoires. Rien que le cas de Boston est sordide, les prêtres juste déplacés et les affaires réglées à coup de millions de dollars…
      Vous ne pouvez pas reprocher à Sepultura de ne pas tenir compte de l'action du Pape François, les condamnations dont vous parlez n'ont eu lieu qu'en mai 2014, jusque là, il n'avait fait que de signer un papier.
      Manifestement ça vous a encore échappé qu'un groupe chante sur un sujet sans adhérer. Ce qui laisse le cas Ian Watkins, et j'ai envie de dire, et alors ? Vous savez, des gens croyant en Dieu tuent leurs femmes, leurs mères, et c'est pas moi qui le dit, c'est votre Pape, ça ne doit pas vous empêcher d'être contre ces faits de violence, si ?



      Supprimer
    18. On tourne en rond mais ce n'est pas nouveau. Ce qui est une saloperie Monsieur, c'est cacher ce qui ne devrait pas l'être mais c'est tout autant la différence de traitement à tous points de vue et les mensonges et/ou méconnaissances du dossier qui vont avec concernant Sepultura et bien d'autres. Puisque visiblement vous êtes très mal informés et colportez des contre vérités http://benoit-et-moi.fr/2014-II-1/actualites/pedophilie-la-tolerance-zero-vient-de-benoit-xvi.html

      Supprimer
    19. Le peu de curiosité et d’intérêt pour des groupes comme Sepultura à se pencher sur d’autres religions que le christianisme est plus que suspect à moins qu’ils ne soient très mal informés de la réalité du monde chrétien et catholique mais en ce cas on la ferme. On ne peut condamner à juste titre les manquements de l’Eglise catholique mais en ce cas, on condamne de la même façon les manquements des autres religions et des autres institutions, laïques comme privées. On ne ménage pas les uns pour mieux accuser les autres. On condamne l’acte parce que mauvais, on ne le condamne pas selon les auteurs.

      Supprimer
    20. @ Thomas, Sepultura s'est formé au Brésil, pays où l'Eglise catholique romaine, mais aussi des groupes religieux protestants ont une très grande influence sur la société.La présence musulmane, bien que très ancienne, est très minoritaire dans ce pays. Voilà pourquoi ce groupe s'en prend aux institutions religieuses chrétiennes. Max Cavalera disait admirer la personnalité du Christ, en particulier celui qui allait auprès des perdant de la société et des gens relégués à la marge de celle-ci, mais pas le Christ que les télévangélistes essayent de vendre. Et il n'avait que peu de confiance envers les églises en tant qu'institutions.

      Supprimer
    21. Il n'y a aucune contre vérité. Même si le Pape a affirmé sa lutte contre la pédophilie en 2013, les 848 prêtres ont été défroqués en mai 2014, soit à peu près à la même période que l'interview.

      Et https://en.wikipedia.org/wiki/Sexual_abuse_scandal_in_the_Catholic_archdiocese_of_Boston…
      Et ce n'est qu'un des nombreux exemples dans lequel un haut placé a couvert des faits de pédophilie.

      Et de toute façon, votre réaction est quand même crasse. On parle de types qui ont profité de leur position, de la confiance que les familles avaient en eux et du jeune âge de leurs victimes pour commettre des choses abominables. Ces gens doivent vivre avec ça, encore maintenant.

      Oui, on attaquera l'Église à ce sujet pendant longtemps. Peut-être que ce ne sera pas toujours justifié, ou présenté de façon tout à fait juste, mais la seule et unique réaction valable de la part de l'Église ou de ses représentants c'est « on a foiré, on l'admet, on essaie d'arranger les choses » et certainement pas « boh, c'était que 0,0XX% des prêtres, pas de quoi en faire toute une histoire. »

      Quand j'ai lu cet article, j'ai eu envie de vous en coller une, et pas parce que j'écoute de la musique extrême, mais parce que votre rationalisation mathématique d'un tel problème est débectante. Vous cherchez les racines de la haine qu'on porte à votre religion dans le Metal, mais laissez moi vous dire que ce genre d'article, ou votre croisade contre un festival, ou des taches politique comme Boutin ou De Villiers participent bien plus que tous les groupes que vous épinglez ici…

      Supprimer
    22. Notre réaction, c'est tt simplement celle de croyants qui voient bien que les critiques formulées contre l'Eglise ne sont pas motivées par le besoin de justice et de vérité mais bien plutôt par l'idéologie laïciste qui donne volontiers des leçons à la terre entière mais se drape très vite dans le silence dès lors que ce sont d'autres religions et/ou institutions que sont concernées ! Ils occultent à cette occasion ce qu'ils devraient ne pas occulter, à savoir en la circonstance ce que tt à chacun peut objectivement connaître à savoir la tolérance 0 mais aussi ts les moyens mis en oeuvre à la fois en terme de pardon, de dédommagement des victimes et de condamnation des agresseurs. Mais vous ignorez tt cela superbement, méthode bien connue de la sidération enseignée par les stratèges de la praxis marxiste que nous connaissons bien avec des outils bien identifiés comme la déformation des propos, les contre-vérités, les mensonges...

      Supprimer
    23. On a compris votre couplet « on tape que sur le christianisme », et s'il est peut-être vrai pour le milieu du metal, pour les raisons expliquées plus haut, il ne peut objectivement pas être étendu à toute la laïcité puisqu'on gueule aussi contre les pratiques liées à l'Islam. Allez voir les féministes qui protestent contre le voile intégral, ou le traitement des mineures, etc… Bref, passons, autre débat, et de toute façon vu de votre « bulle » chrétienne limite intégriste, on imagine parfaitement qu'on tapera toujours trop sur votre dieu et pas assez sur celui des autres.

      Concernant le problème soulevé par Sepultura, on peut estimer qu'ils occultent des faits, mais on peut aussi estimer que le pardon, les dédommagements et la tolérance zéro arrivent un peu tard. On peut légitimement ne pas en parler tant les solutions proposées aujourd'hui semblent bien maigre par rapport à l'ampleur du problème.

      D'ailleurs, votre réaction n'est pas celle de votre Saint Siège, puisqu'à la sortie du film Spotlight, qui ne fait aucune mention des solutions mises en place, les réactions officiellement ont été du genre « on sait, on a merdé » et non pas « ce film est tout pourris, diffamatoire, ça ne concernait que 0,00XX% des prêtres ».

      Et en parlant de déformation de propos, contre vérités et mensonges, peut-être, avant de me juger, devriez-vous prendre la peine de corriger votre saloperie de rubrique « passages à l'acte » en retirant les mentions du lien entre Manson et Columbine, parce que pour le moment, vous n'avez absolument aucune leçon à donner à qui que ce soit en la matière. Vous savez, l'oeil, la brindille et la poutre…

      Supprimer
    24. @ dyonysosss "et s'il est peut-être vrai pour le milieu du metal" Peut-être ? Voilà bien une contre vérité. "on gueule aussi contre les pratiques liées à l'Islam" Cf témoignage de Al Namrood et Neptrecus ! http://provocshellfestcasuffit.blogspot.fr/2015/07/le-hellfest-2016-va-deranger-quon-se-le.html
      On ne réclame pas de taper sur qui que soit ou quelque foi que ce soit, on dénonce la duplicité et le "courage" 2 poids, 2 mesures, la paille et la poutre !
      Crimes de pédophilie dans l'église : pour en finir avec la désinformation : http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/cfaith/documents/rc_con_cfaith_doc_20110503_abuso-minori_fr.html et http://benoit-et-moi.fr/2011-II/0455009ed20de650f/0455009ee71235c0f.html

      Supprimer
    25. Si vous preniez la peine de relire vous verriez que la phrase « n gueule aussi contre les pratiques liées à l'Islam » parle de « toute la laïcité », du coup, que vient faire ici Al Namrood et Neptrecus ?

      Encore une fois, concernant la pédophilie, c'est gentil de toujours se référer aux textes du Vatican et pas à des analyses du problème faites à l'extérieures, on apprécie votre façon d'être objectif. C'est comme demander au chanteur de Watain de dire ce qu'il pense du « problème » posé par le Satanisme dans le milieu du Metal...

      Mais bon, parler avec vous, c'est comme parlé avec un CD rayé, ou une première version d'une « intelligence » artificielle qui serait arrivée au bout de sa logique. Vous n'avez rien à répondre quant à l'argument du choix artistique, ou de l'origine des groupes pour expliquer le choix de la religion dont ils s'inspirent, alors vous continuer à parler à ressasser le manque de courage etc.

      Quant à la poutre et la paille, c'est dingue, ça vient de votre religion et vous ne semblez même pas la comprendre.

      « La morale de cette histoire est d'éviter l'hypocrisie en relevant les petits défauts de son prochain, alors qu'on n'amende pas ses propres travers. »

      Vous demandez l'honnêteté à un groupe alors que vous êtes incapable de vous amender, de reconnaître que certains de vos écris sont diffamatoires (Manson…). Vous êtes là, à critiquer un groupe dont les propos en interview (comme si on pouvait y disserter 3 heures...) ne collent pas avec une réalité chiffrée et relèveraient plus de l'émotionnel, alors que typiquement, l'article qu'on est en train de commenter relève lui aussi de l'émotionnel, vous n'avez aucun chiffre, aucune étude mettent en évidence la création d'un comportement dépressif ou violent lié à l'écoute du Metal.

      Et que dire de cette simple phrase « Rappelez-vous aussi Phil Anselmo que vous avez mis tant de temps à déprogrammer » dans votre dernier article ? Alors que Down n'a pas été déprogrammé par le HF, mais qu'il a annulé sa tournée (de facto, la date du HF a été annulée aussi). Ce n'est pas de la désinformation ?

      Et celle-ci «
      Inexact Monsieur Barbaud, rappelez-vous Anal Cunt ! »
      Comment pouvez-vous savoir ce que l'organisation reçoit comme message, comme demandes, vous lisez son courrier, ses mails ? Ou vous essayez juste de créer l'illusion que le HF se plie bien aux exigences quand ça concerne le Judaïsme mais pas le Christianisme ? Désinformation, manipulation. Et le message fait 10 lignes à tout casser.

      Vous êtes prompts à relever les défauts chez ces groupes, mais êtes incapables de les voir chez vous.

      Supprimer
    26. @RedMetalhead J'entends ce que vous me dîtes concernant Sepultura. Si ses textes comme Antichrist ou Under Siege/Regnum Irae parlent de dualité et de combat spirituels entre le bien et le mal, le chaos et la violence du monde semblent trouver leur source en la personne du Christ comme le laisse sous entendre sa chanson Refuse-Resist...un peu ambigu. Ce que je dis c'est que Sepultura devrait être beaucoup plus prudent et de la même sévérité avec toutes les institutions.

      Supprimer
    27. Pardon si je remonte un peu loin dans les commentaires mais la citation à Baudelaire m'a frappé et beaucoup étonné de la part du Collectif:
      "Plus une âme est ouverte à la divine espérance, plus elle trouve dans autrui de motifs d'amour."
      Charles Baudelaire ; La Fanfarlo (1847)
      "La vraie sagesse consiste moins à maudire qu'à espérer".
      Charles Baudelaire ; La Fanfarlo (1847)
      Mais, n'est-ce pas aussi Baudelaire qui a écrit "Les Litanies de Satan" dans la partie "Révolte" des "Fleurs du Mal" ? Il me semble que Baudelaire est ici un choix bien maladroit au vu de ses critiques contre l'Eglise. Mr Baudelaire a même été sanctionné d'une amende de 300 francs et son ouvrage: "Les Fleurs du Mal" a été censuré dès sa publication...
      Il est triste de voir la détresse dans laquelle vous vous trouvez, vous tentez de vous justifier avec des choix d'auteurs maladroits. Il ne sert à rien de vous appuyer sur des citations sorties de leur contexte, qui plus est, extraites d'un auteur polémique qui a rédigé de vives parodies et satires pour tourner en ridicule l'Eglise Chrétienne et choquer les Ecclésiastiques. Un bon conseil:
      Votre lutte est vaine, abandonnez ce litige qui mènera fatalement dans une impasse. Employez votre temps à faire des choses utiles et constructives et non pas à essayer de ternir coûte que coûte la réputation du Meilleur Festival Français 2014-2015.

      Supprimer
    28. @ Martin Dupond Ces citations de Baudelaire sont en réponse à une interpellation sur justement les fameuses litanies de Satan qu'il convient du reste de lire jusqu'au boût. Nous soulignions que si des metalleux aiment à citer ce texte, ils en oublient, et c'est bien dommage, l'autre versant de la "production", immense, de cet auteur.

      Supprimer
  8. @Child Nous vous rappelons que vos commentaires ne seront pas publiés et vous savez pourquoi.

    RépondreSupprimer
  9. Je trouve ça assez fou qu'en 2016 des personnes soient encore capables de croire que l'art peut pervertir l'homme, le rendre dangereux, le rendre haineux...
    Le Metal/Les films d'horreur/Les jeux vidéos/la pornographie etc... n'ont aucun impact sur le comportement des personnes qui en sont adeptes.
    Depuis que j'ai 8 ans je baigne dans cette musique parce qu'elle me plait, elle n'a aucun pouvoir sur moi, c'est moi qui suis allé vers elle...
    En lisant ces malheureux témoignages on voudrait nous faire croire que c'est le Metal qui poussent les gens à se suicider, à être violent, a brûler des églises, ou à saccager des tombes...
    Mais c'est complètement aberrant!
    Ces personnes écoutaient probablement du Metal car ils vibraient avec cette musique mais ce n'est pas la musique qui les a poussé à faire ces conneries! C'est leur personnalités, quelque chose dans leurs caboches qui tournaient pas rond!
    Alors oui, peut être que le Metal a joué un rôle de catalyseur mais on ne peut le lui reprocher, n'importe quoi peut jouer le role de catalyseur!!
    SM a retiré "le catalyseur" de sa vie et se sent mieux ce qui est tout a fait normal, je suis content pour lui mais le Metal n'a rien a voir avec ses (ex) soucis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jè D'abords, il conviendrait de recevoir ce témoignage, il y en a d'autres dans le même sens ( rubrique témoignages) , autrement qu'en le considérant comme folie ou aberration. Ensuite, la rubrique "passages à l'acte", sans même parler de Mayhem ou Dissection pour ne citer qu'eux, montre en de nombreux exemples l'influence d'un certain metal : nous vous invitons à la consulter. Une fois que l'on a dit cela, il faudrait savoir quel metal vous écoutez et à quelle dose parce que cela aussi c'est important. Vous écrivez "Le Metal/Les films d'horreur/Les jeux vidéos/la pornographie etc... n'ont aucun impact sur le comportement des personnes qui en sont adeptes." : bien des études contredisent vos propos.

      Supprimer
    2. Bonjour jè,

      Vous affirmez bcp de choses mais les preuves me paraissent un peu légères. Prenons le cas des églises brûlées et autres profanations anti chrétiennes: si la musique n'a rien à voir là dedans vous avez une explication sur le fait que les auteurs de ces actes écoutaient pour bonne partie certains types de musique et pas d'autre? Pk on ne compte pas de bruleurs d'église chez les rasta? ou chez les adeptes de pétanque?
      Après, vous vous contredisez un peu puisque dans le même temps vous voulez innocenter la musique et vous affirmer qu'elle a joué un rôle de catalyseur? Pourquoi joue-t-elle ce rôle de catalyseur alors que le fait de faire de la danse classique ou de faire partie d'une amicale des pêcheurs de sardines ne joue lui pas un tel rôle???

      Supprimer
    3. "Bien des études contredisent vos propos"
      Dans ce cas j'aimerais bien voir ces études. Une étude qui prouverait par A+B que c'est le Metal qui a rendu une personne dépressive/violente...
      Encore une fois il y a une prédisposition chez ces personnes à être dépressives ou violentes et elles l'auraient été sans le Metal ou tout autres formes d'art.

      Supprimer
    4. @ Je, et si vous commenciez par étayer vos propres propos " Le Metal/Les films d'horreur/Les jeux vidéos/la pornographie etc... n'ont aucun impact sur le comportement des personnes qui en sont adeptes." à vous lire.
      @SM On n'a pas le même style mais on dit les mêmes choses.

      Supprimer
    5. @SM et @ Provocs Hellfest
      Je vais me répéter encore une fois si il le faut...
      Que les personnes qui profanent des églises écoutent du Black Metal rend il le Black Metal coupable? Non.
      Que les personnes qui sont accros au cannabis écoutent du reggae rend il le reggae coupable? Non.
      Que les personnes qui commettent des massacres jouent à des jeux vidéos violents rend il les jeux vidéos coupables? Non.
      Et ça peut durer des heures comme ça...
      On écoute la musique qui nous fait vibrer.
      Le Metal (et toutes les autres formes d'art) n'est pas responsable des personnes "fragiles" glissés dans son public.
      Vous parlez de danse classique, de pétanque et l'amicale des pecheurs de sardines...c'est exactement pareil! Une personne fragile peut clairement décompenser à cause de ça aussi (crise d'angoisse/suicide/violence)!
      Il suffit de regarder le très bon film Black Swan pour la danse classique...

      Supprimer
    6. Provocs Hellfest ça suffit15 octobre 2016 à 17:11

      @Jé
      Il conviendrait de répondre avec des arguments à votre affirmation : "Le Metal/Les films d'horreur/Les jeux vidéos/la pornographie etc... n'ont aucun impact sur le comportement des personnes qui en sont adeptes" en nous éclairant sur le fait que mis à part la profanation d'un lieu de culte juif, tous les autres lieux de culte profanés sont catholiques.

      Supprimer
    7. @Jé: le nazisme est-il responsable (au moins en partie) des actes criminels que peuvent commettre des néo-nazis? Ou n'a-t-il strictement rien à voir avec? Breivik a-t-il été influencé par ses lectures ou n'est-il qu'une personne faible dont les lectures n'ont pas à être incriminées? Même question pour l'autre bord: les théories libertaires sont-elles responsables (au moins en partie) des actes commis par les fanatiques de l'extrême gauche ou ne s'agit-il que de personnes faibles?

      Supprimer
    8. A quel moment le nazisme est un art ? Vous changez complètement de sujet...
      Mais quand bien meme...Parlons en! Lorsque vous dites que "les théories libertaires seraient responsables des actes commis par les fanatiques de l’extrême gauche" je trouve ça absurde!
      Mais prenons le sujet à l'inverse: Pourquoi je ne blasphème pas des églises alors que j'écoute du Black Metal et que je suis bercée dans cette musique depuis mon plus jeune age? Pourquoi je n'éprouve aucune haine envers les chrétiens et leur religion?
      Quelle est la différence entre vous, SM, et moi?

      Supprimer
  10. Il conviendrait également de recevoir les témoignages inverses, qui vont à l'encontre de vos conclusions/insinuations/amalgames. Et ils sont très certainement infiniment plus nombreux que la poignée de témoignages que vous avez soigneusement sélectionnés, ce qui de fait, réfute toute causalité.

    RépondreSupprimer
  11. Ce blog démontre la bêtise qui noie une certaine population de notre beau pays dont l'éducation catholique a rongé et parasité l'héritage des lumières, et de la liberté:
    En premier lieu ce témoignage est un faux grossier à simple but de prosélytisme. On voit souvent la même chose sur internet au sujet de la drogue, et autres "fléaux" : "je croyais ne faire de mal à personne en me droguant, et puis dans un songe, j'ai vu Son visage, et j'ai reconnu mon Seigneur... et bla et bla". Honte à vous, auteur, d'avoir la faiblesse de travestir votre soi disant témoignage pour tenter de rapprocher vos croyances d'une réalité qui n'existe que dans votre esprit.
    Ensuite, comme d'autres commentaires le disent, vos affirmations sont fausses, même pour l'ignorant qui ne connaît pas le sujet : il a été prouvé depuis longtemps (milieu des années 80 à fin des 90')que l'Entertainment "violent" (jeux vidéo, porno hard, horreur, etc...) n'entraîne pas les conséquences que vous semblez espérer, tant que c'est seulement de l'Entertainment... Je m'explique : aller profaner des tombes et taguer des croix gammées n'est pas une conséquence de l'Entertainment, mais plutôt celle d'une certaine faiblesse d'esprit (ou carrément une question psychiatrique), souvent ajoutée à l'isolement, etc...
    Avant d'écrire ce pavé - désolé pour ceux qui me lisent, c'est long - je voulais juste vous lancer une petite provoc du genre "souviens-toi, qu'après la révolution on a été obligé d'en couper des têtes pour vous faire entendre raison!" Mais je me rends compte que vous risquez de prendre ça au 1er degré, et donc d'étayer vos propos...
    Alors en conclusion, monsieur le blogueur "témoin", sachez que c'est bien plus honorable d'exposer ses idées (fussent-elles aussi rétrogrades et dangereuses que les vôtres) franco, plutôt que d'inventer une histoire du "vécu".
    Et pour vous permettre d'étoffer ce genre de témoignage dans vos discussions d'après messe, sachez que la grande majorité des gens qui aiment le "métal" ne l'aiment pas pour se "défouler" ou "faire sortir leur haine", mais pour ce qu'il est: une des nombreuses évolutions d'un genre qui s'appelle le rock'n'roll, qui lui-même est né de l'évolution d'autres genres. La plupart de ces gens aiment le rock'n'roll, qui n'est pas la musique du diable comme vous semblez le penser. Tout comme les arts plastiques, ou la littérature, ce n'est qu'un art qui peut être beau, riche et passionnant. Et croyez moi, aucun fan de métal doté d'un cerveau n'angoisse comme vous le décrivez quand la musique s'arrête (ça c'est quand on prend du crack)... Quand j'écoute Kreator je ne rêve pas de décapiter des chèvres, monsieur, j'ai juste envie de bouger ou de conduire au son de ces rythmiques géniales doublées d'une voix très imagée...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "En premier lieu ce témoignage est un faux grossier" Et comme SM s'en est expliqué et que par ailleurs il développe (cf @Je et @ Nicolas ) rien à rajouter si ce n'est que nous ne retiendrons que la "soi-disante faiblesse" d'esprit du témoin, rejoint largement le discours de bien de groupes metal extrêmes que vous connaissez aussi bien que nous, utilisant des mots bien plus forts et haineux, en relation directe avec la nature de leur genre musical.

      Supprimer
    2. PHCS, je m'en suis tenu a la parole de SM, mais très honnêtement rien de ce qu'il dit ne ressemble de près ou de loin à ce que je vis, ni à ceux que je rencontre depuis près de 25 ans.
      Nombre de ses explications sont hors sujets ou particulièrement surprenantes. Relisez bien les échanges et arguments avancés.
      Je rejoins les conclusions d'unknown (t'aurais pu mettre un pseudo �� ) plus la discussion avançait et moins ce témoignage devenait crédible. Déjà qu'il avait peu de crédit au départ...

      Vous parlez de discours de groupes...
      Déjà vous partez d'un mauvais postulat, vous mélangez discours (tribune, plaidoyer, ect..) avec des paroles qui ne sont là que pour illustrer un univers télles les paroles d'un opéra, les dialogues d'un film ect...
      Tout le monde n'est pas prosélyte...

      Supprimer
    3. @ Unknown Qd ça démarre par " l'éducation catholique a rongé et parasité l'héritage des lumières, et de la liberté", on comprend tt de suite que l'on a affaire à du lourd ! Parce que c'est indéniable : les lumières ont brillé dans les applications concrètes de leur extrême sensibilité vis à vis des personnes et des biens ! Mais bon, les bourreaux étaient juste des faibles qui n'avaient pas compris le massage !

      Supprimer
    4. @ Nicolas Benoit Ce témoignage mais aussi et encore plus encore peut-être les réponse de SM aux questions et/ou contradicteurs répondent sur de nombreux points à ce que nous observons nous-mêmes depuis pas mal d’années, c'est-à-dire le peu d’ouverture et/ou de remise en question lorsqu’il s’agit de ce que nous épinglons, à savoir "des groupes, essentiellement mais pas seulement bm, death ou doom, qui véhiculent et/ou revendiquent anti christianisme et satanisme y compris théiste, dans la lignée de Crowley ou Lavey et dont les prestations sont financées par de l’argent public". Ts les groupes ne sont pas prosélytes mais il y en a…Ts les groupes ne sont pas haineux mais il y en a…Ts les groupes ne sont pas antichrétiens mais il y en a...Ts les groupes ne sont pas satanistes mais il y en a…Ts les groupes ne donnent pas dans l’occultisme mais il y en a…Ts les groupes ne sont pas des types décrits mais dans le bm, le death et le doom, c’est plutôt beaucoup plus que dans les autres genres…

      Supprimer
    5. @Nicolas: au fait, je serai curieux de savoir où je suis hors sujet dans mes réponses. Que vous ne soyez pas convaincu est une chose. Que je sois hors sujet en est une autre..

      Supprimer
  12. @SM un autre témoignage qui rejoint votre expérience. Les commentaires sont intéressants. http://provocshellfestcasuffit.blogspot.fr/2011/04/temoignage-dune-ancienne-adepte-du.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout ça, c'est bien joli, mais c'est purement subjectif. Il y a de toutes manières autant de témoignages que d'expériences. C'est sûrement ce qui fait dire à certains que ce genre de témoignage est un fake, à en lire les commentaires des uns et des autres, puisque semble t'il, on trouve également sur le Net, des témoignages qui disent que le metal a sauvé des gens du suicide, et les aurait aidé à devenir meilleurs.
      Pour ma part, je ne pense pas que c'en est un. Je pourrais moi-même également témoigner dans ce sens, probablement parce qu’apparemment, j'ai le même fond d'éducation que SM, mais quel intérêt ?
      Est ce que cela va faire avancer le schmilblick ?
      Je suis désolé, SM, vous étalez votre vie sur la place publique, internet, l'agora des temps modernes... Vous livrez votre intimité comme si vous vous trouviez à confesse ou chez le psy. C'est votre droit bien sûr ! Mais je ne suis pas sûr que ce soit la bonne méthode.
      Aussi, ai je deux questions à vous poser : êtes vous en mesure de démontrer que vos déviances comportementales trouvent en partie leur origine dans la musique que vous avez écoutée ?
      Pensez vous que la musique rock soit compatible avec la religion chrétienne ?

      Supprimer
    2. @etienneweb: merci de votre réponse. Vous dites que j'étale mon intimité sur la place publique comme à confesse ou chez le psy, mais je ne cherche pas à oublier quoi que ce soit, à me faire pardonner quoi que ce soit. En bref, je ne recherche rien pour moi. Je veux juste mettre en garde autrui de ce que je penser relever du danger. Et témoigner dans le même de la grandeur de Dieu. Après, les gens en font ce qu'ils en veulent. Je ne sais pas si c'est la meilleure méthode mais c'est celle qui m'est venue à l'esprit.
      Pour vos questions: comme vous l'aurez constaté nous ne sommes pas dans le cadre d'une étude scientifique. Parler de "démonstration" me parait donc peu adéquat. Il y a des choses que je sais simplement et que je veux juste partager. Après, libre à vous d'y croire ou non.
      Ensuite pour la musique rock: je pense que oui, qu'il existe des groupes de musique qui se servent de la musique pour témoigner de leur foi. Je pense que le vecteur n'est pas forcément le plus "sain" qui soit mais dans le même temps si un jeune ressent le besoin d'écouter du rock, autant qu'il en écoute du chrétien plutôt qu'un autre. Ce sera toujours mieux en terme de foi. Et ce même si certains sons dégagés ne sont pas des plus sains qu'il soit.

      Supprimer
    3. @SM
      Ok, j'ai bien compris que vous ne cherchiez pas à démontrer mais à témoigner. N'allez cependant pas penser que par ma logorrhée volontairement provocante, j'ai pensé que vous cherchiez à oublier ou à vous faire pardonner quoique ce soit. Je voulais juste dire par là que l'endroit n'était pas choisi, et dangereux. C'est peut être la raison pour laquelle vous utilisez un pseudo, histoire de conserver une certaine intimité... Il n'empêche que si demain on vous démontre que le rock n'a rien à voir dans votre cheminement de conversion, il n'y aurait alors aucune raison pour ne pas "retomber" dedans et du coup, retourner dans vos travers d'antan, mais ça, bien sûr, c'est vous que ça regarde, et pour le coup, votre témoignage ne vaudrait plus tripette.
      Ceci dit, à votre témoignage, moi, j'y crois.

      Sur la deuxième partie de la réponse (compatibilité du rock avec la religion) : vous pensez donc que le rock est compatible avec le message évangélique ? (si j'ai bien lu...) Mais c'est ce que pensent beaucoup de catholiques qui vont au Hellfest. J'ai pu constater par moi-même qu'il y a plus qu'un fond d'éducation catholique chez les festivaliers qui fréquentent le Hellfest (c'est fou le nombre de catho qu'on y croise). Et lorsqu'on leur demande si ça ne les dérangent pas d'assister à des concerts de groupes de rock qui sont sataniques (il y en a, il ne faut pas se leurrer), ils vous répondent que tout ça, ce n'est que du folklore et de l'imagerie. Ne pensez vous pas qu'il peuvent avoir raison ?

      Une dernière question : et si demain, au Hellfest, il n'y avait plus de groupes sataniques, et même (ce qui me paraît impossible) que des groupes chrétiens : iriez vous au Hellfest ?

      Supprimer
    4. La démonstration que la musique n'y est pour rien n'est pas possible car même si on démontrait certaines choses au niveau physiologique, on ne pourrait en démontrer d'autres qui sont de l'ordre du ressenti... Et croyez bien que je suis plutôt ultra réaliste et rationnel plutôt que sentiment,émotion....donc....
      Pour ce qu'il en est du folklore et de l'imagerie: je vous dirai simplement que lorsqu'on fait une provocation ou du folklore on le fait quand même avec une idée derrière la tête... On ne vomit pas sur quelqu'un si on ne veut pas faire transparaitre un fond de haine contre lui...on peut tout au plus l'égratiner un peu, le piquer mais pas à ce niveau là...Si donc l'intention est haineuse alors c'est à ce moment que la musique devient nocive. Ce qui me fait dire que je vais volontiers voir un groupe comme Theocracy en concert. Et concernant Hellfest, à condition qu'il change de nom :-)

      Supprimer
    5. @ etienneweb & SM C'est évident que des groupes satanistes & antichrétiens, il y en a au Hellfest et le liste est longue.Un fond d'éducation chrétienne existe bien sûr chez des festivaliers. Mais un fond de culture chrétienne et d'histoire du christianisme chrétienne, c'est une autre affaire et ce constat n'est pas seulement valable pour les metalleux. Concernant les cathos qui ne voient que théâtre, imagerie et folklore, il y a là un "sacré" manque de discernement et les illustrations sont nombreuses, du leit motiv du label " Osmose Productions" " depuis 1995, nous corrompons vos âmes" aux déclarations de Marduk sur l'importance des paroles ( http://www.metal-impact.com/index.php?id=280&name=Interviews&req=showcontent).
      On n'oubliera pas non plus les déclarations du Hellfest himself (" le bm est de nature antichrétienne & sataniste" et " On ne déprogramme pas les groupes anti chrtétiens" ) pas plus que les photos publiées sur la page facebook de Ben Barbaud dont l'une, blasphématoire, a été retirée.

      Supprimer
    6. @ SM
      "La démonstration que la musique n'y est pour rien n'est pas possible (...)" Je ne suis pas d'accord avec ça. La démonstration est possible. Elle a même déjà été faite. On en trouve des traces chez Saint Thomas d'Aquin, en ce qui concerne la musique religieuse, dans laquelle il explique qu'il fallait se méfier des instruments dans la musique religieuse, car "ils impressionnent plus l’âme dans le sens des émotions agréables qu’ils ne forment de bonnes dispositions intérieures."(Saint Thomas d’Aquin, Somme théologique, « la religion », Tome 2, 2a-2ae, question 88-100)
      Au risque de vous paraître pénible, ne pensez vous pas que ça pose la compatibilité du message évangélique sur des musiques rock ou metal ? Parce que là, le docteur Angélique nous donne une sérieuse piste. Vous comprenez bien que les effets sonores de ce genre de musique risquent, à cause de leurs puissances (amplification, distorsion, riff, syncope, bref les ingrédients classiques du rock) avoir des conséquences sur la faculté à se recueillir, et donc à profiter du message évangélique.

      Ceci dit, Saint Thomas parle ici de la musique religieuse, celle de la liturgie, celle qui se fait dans les églises et de façon plus générale, les lieux de culte. De ce point de vue, il est clair que le rock et ses dérivés (comme le metal) ne peuvent pas avoir leur place dans les lieux de culte.

      Alors, on pourrait penser qu'en concert, c'est à dire, dans une autre sphère que les lieux de culte, le rock ou le metal puisse ne pas être en contradiction avec le message évangélique, et qu'on puisse estimer que ça va coller, du moment que le rock en question ne soit pas satanique ou contraire aux principes de la morale chrétienne. Mais si on reprend Saint Thomas, qui défend clairement l'utilisation de certains instruments dans la musique religieuse, on s'aperçoit bien que l'argument essentiel est l'objet de la musique qui peut devenir l'émotionnel pur, sans passer par la raison. A fortiori, si l'on ne peut accepter ce type de musique dans les lieux de culte, il faut bien se poser la question de savoir quel est l'objet de la musique que l'on va écouter:
      - est ce la danse ? Danser, ce peut être une saine pratique ; mais s'il s'agit de provoquer un rapprochement sensuel qui va "émouvoir" l'âme au point d'y provoquer de mauvais penchant (dangereux pour la pureté), alors il est clair qu'il faut bannir ce genre de danse... Je vais paraître vieux jeu, mais il s'agit là de l'origine même du rock. Pas très chrétien tout ça.
      - Est ce la transe ? Là c'est encore pire. On s'imprègne de la musique au point de se laisser déposséder entièrement de tout self control. Il n'y a là plus aucune place pour la raison, et c'est là qu'on se sert de la musique comme moyen de manipulation mentale...
      Vous allez me dire que j'exagère, mais c'est clairement ce que prétendait réaliser un docteur Willaime Sargant (“Battle for the Mind: A Physiology of Conversion and Brainwashing - How Evangelists, Psychiatrists, Politicians, and Medicine Men Can Change Your Beliefs and Behavior”) dès 1957, et qu'on s'est servi de la musique comme moyen de manipulation mentale dans les camps de Gantanamo et Abou Graïb (Music in the Detention Camps of the “Global War on Terror” Journal of the Society for American Music (2008) Volume 2, Number 1, pp. 1–26. 2008 The Society for American Music), et croyez moi, ce n'est pas du grégorien qu'on faisait écouter à ces pauvres gens.

      Supprimer
    7. @Re Etienneweb,

      pour vous répondre: Merci de vos références sur St Thomas, je ne les connaissais pas. Cela étant dit, comme vous le dites, il semble être question des lieux de culte. Loin de moi l'idée de penser qu'on pourrait faire des concerts de rock à la messe. Bien que d'un autre côté, je me dis que si ça pouvait faire venir plus de gens en contact avec l'Eucharistie, alors l'idée mériterait d'être développée. Pour autant bien sûr de ne pas généraliser cette pratique à tous et de laisser ceux qui ont une spiritualité plus profonde dans un environnement plus adéquat pour la prière. Pour résumé: en guise de premier pas vers le Christ pourquoi pas mais pas en tant qu'approfondissement de la relation avec Lui.
      Si on réfléchit en tant que loisir, je pense aussi qu'un ado qui est en train de se tourner vers le black metal ou des choses de ce type, eh bien si on ne peut l'en dissuader, autant qu'il aille vers des groupes extrêmes chrétiens... Le mal sera nettement moindre et cela peut même le relancer dans sa foi! Non?

      La musique comme moyen de manipulation mentale: Je ne doute pas un instant de ce que vous dites, mais il me semble que c'est une question de dosage également.

      Supprimer
    8. @ SM & Etienneweb, Si nous n'intervenons pas dans votre échange nous le suivons néanmoins avec beaucoup d'intérêt et nous nous enrichissons.

      Supprimer
    9. re @ SM
      "Si on réfléchit en tant que loisir, je pense aussi qu'un ado qui est en train de se tourner vers le black metal ou des choses de ce type, eh bien si on ne peut l'en dissuader, autant qu'il aille vers des groupes extrêmes chrétiens... Le mal sera nettement moindre et cela peut même le relancer dans sa foi! Non?"
      Je ne pense pas... Je crois surtout que notre système d'éducation néglige la musique, ce qui est à mon sens une catastrophe. Il me paraît capital d'apprendre aux jeunes, et ce dès le plus jeune âge, ce qu'est la musique. Platon, dans "la République" bannissait de façon générale, l'apprentissage des arts des maîtres de la Cité, à l'exception toutefois de deux : la gymnastique... et la musique. J'ai compris par expérience que c'était effectivement capital (du moins en ce qui concerne la musique). Mais dans notre système d'éducation, c'est le vide sidéral. Je pense que c'est par là qu'il faut agir. Le noeud du problème, c'est l'éducation musicale.

      Maintenant, devant un ado qui est attiré par les sonorités black, je vous rejoins d'un certain sens. Je ne pense effectivement pas que la solution adéquate soit de lui en interdire l'écoute, car il est en mesure d'exercer pleinement son libre arbitre. Par contre, une petite explication pour lui permettre de comprendre les choses serait à mon sens plus adéquat, mais encore faut-il avoir de la matière, car malheureusement, nombre de parents, chrétiens par ailleurs, sont absolument désarmés devant de telles situations.

      ... Et on en revient au critère d'objectivité que je vous pointait au début de notre échange.

      Supprimer
    10. Bonjour SM et etienneweb
      En lisant vos échanges, je pense en effet que l'éducation à la musique et à l'art en général est capitale et que règne un grand relativisme culturel. En ce qui concerne le metal et plus particulièrement le genres black metal, peut-on parler de musique tant il y a de bruit ? Peut-on parler de musique quand le rythme est si prépondérant au détriment de l'harmonie et de la mélodie. Peut-on parler de musique au regard des grognements, cris et "chant" guttural ? Concernant le metal dit chrétien, en dehors du fait qu'il est extrêmement minoritaire, peut-on en effet encore parler de musique quand la construction "musicale" emprunte les mêmes codes, en particulier le black metal dit chrétien ? Autant de questionnements qu'il me paraît aborder en raison du relativisme que j'évoque plus haut mettant d'une certaine façon la musique grégorienne parfaitement épurée au même plan que la "musique" metal syncopée et bruyante pour ne retenir que ces aspects.

      Supprimer
    11. @Etienneweb:

      "Vous allez me dire que j'exagère, mais c'est clairement ce que prétendait réaliser un docteur Willaime Sargant (“Battle for the Mind: A Physiology of Conversion and Brainwashing - How Evangelists, Psychiatrists, Politicians, and Medicine Men Can Change Your Beliefs and Behavior”) dès 1957, et qu'on s'est servi de la musique comme moyen de manipulation mentale dans les camps de Gantanamo et Abou Graïb (Music in the Detention Camps of the “Global War on Terror” Journal of the Society for American Music (2008) Volume 2, Number 1, pp. 1–26. 2008 The Society for American Music), et croyez moi, ce n'est pas du grégorien qu'on faisait écouter à ces pauvres gens."

      Dans ces séances de torture par le son, des chansons de Sesame Street, émission éducative pour préparer l'alphabétisation des enfants ont été utilisées également. On est très loin des musiques extrêmes. Et quant à l'utilisation de morceaux de metal et de musique industrielle ou post-industrielle (Nine Inch Nails, Skinny puppy sont dans la liste de ce qui a servi d'instruments de torture...), c'est certes parce que c'est de la musique brutale, et souvent dissonante pour ce qui est de l'indus. La majorité du public occidental ne maîtrise pas les codes de la musique industrielle et dans certains cas, ce public ne maîtrise même pas ceux du metal classique (années 70/80). Même les groupes de rock industriel les plus accessibles font peur à la majorité de ceux qui écoutent de la variété "respectable" (pop, rock assagi...). Donc imaginez le public moyen-oriental confronté à ça.

      Si les chants grégoriens ne sont pas utilisés, c'est peut-être qu'ils pourraient rappeler les nasheeds, poèmes islamiques écrits pour être récités à l'aide d'une technique vocale entre le chant et la psalmodie, généralement a cappella ou seulement accompagnés de percussions basiques comme un daf. Il est à noter que les groupes armés islamistes (en particulier l'ISIS) ont usé et abusé des nasheeds pour faire leur propagande et "envoûter" l'auditoire par ces harmonies vocales posées sur les images de leurs actes. Et c'est ainsi qu'ils ont réussi à attirer du monde.

      Supprimer
    12. @ Thomas: "En ce qui concerne le metal et plus particulièrement le genres black metal, peut-on parler de musique tant il y a de bruit ? Peut-on parler de musique quand le rythme est si prépondérant au détriment de l'harmonie et de la mélodie. Peut-on parler de musique au regard des grognements, cris et "chant" guttural ?"

      Pour la technique vocale, les chanteurs de heavy metal traditionnel préfèrent la voie claire mais puissante et même avec une certaine amplitude d'une octave à l'autre.(Ronnie James Dio, Ian Gillan, Rob Halford sont des cas emblématiques). Certains sont même formés au chant lyrique pour des groupes de metal symphonique. Le chant crié est surtout propre au speed/thrash metal, au metal alternatif (même si ça varie d'un groupe à l'autre) et au metalcore, et il est le fruit de l’influence du punk rock. Le chant guttural ou éraillé, lui est à priori propre au metal extrême. Enfin, ceci dit, le chant de gorge ou chant diphonique est présent dans plusieurs formes de musique traditionnelle à travers le monde: de la Sardaigne à l'Asie centrale en passant par le Grand Nord avec les inuits. Et le résultat est un son guttural et pourtant on est loin du metal extrême. Allez voir en Mongolie...

      "Autant de questionnements qu'il me paraît aborder en raison du relativisme que j'évoque plus haut mettant d'une certaine façon la musique grégorienne parfaitement épurée au même plan que la "musique" metal syncopée et bruyante pour ne retenir que ces aspects."
      La syncope a aussi été utilisée par Bach, Haendel, etc... Et le black metal dit atmosphèrique ou ambiant ont très peu de syncope et finalement, ont des schémas très épurés (avec l'ajout de nappes de synthétiseur).

      Supprimer
    13. @Etienneweb

      Re,

      Il m'intéresserait beaucoup que vous développiez votre argumentation sur l'éducation à la musique et aux arts. Comment voyez vous la chose? Quels devraient être les contenus? Dans quel objectif etc...

      Supprimer
    14. @ Thomas: "En ce qui concerne le metal et plus particulièrement le genres black metal, peut-on parler de musique tant il y a de bruit ? Peut-on parler de musique quand le rythme est si prépondérant au détriment de l'harmonie et de la mélodie. Peut-on parler de musique au regard des grognements, cris et "chant" guttural ?"
      J'oubliais: la prépondérance du rythme dans la musique populaire occidentale date du swing, et elle s'est répandue avec le boogie-woogie, le jump blues puis le rythm'n'blues. Ca a culminé avec le funk. Mais il y a aussi eu des réactions avec la Soul qui est finalement une forme profane de gospel.
      Et dans le metal, on peut trouver d'un côté le "Djent" et le groove metal dans lequel la rythmique passe avant tout et de l'autre le metal atmosphèrique ou ambiant dans lequel l'ambiance passe avant tout, ou encore le post-metal (évolution du post-rock) dans lequel l'harmonie et la mélodie reprennent de l'importance.

      Supprimer
    15. @ RedMetalhead

      Toujours aussi cultivé sur le plan de la musique à ce que je vois ! Vous êtes une véritable encyclopédie.

      Trois points sur vos interventions :
      1°) en ce qui concerne vos remarques sur l'article de Suzanne Kuzyk, la journaliste d'investigation qui a enquêté sur l'utilisation de la musique comme moyen de manipulation mentale. Il est vrai que les "victimes" étaient des moyen-orientaux a priori peu enclin à apprécier la musique occidentale, et plus exactement les musiques occidentales actuelles. J'imagine tout à fait l'effet que ce genre de musique peut avoir sur ces gens. Apparemment, un véritable calvaire. Mais ça n'a pas toujours marché. Les témoignages des victimes qui en sont sorties sont en eux-même une démonstration. Cela rejoint, et je m'en réjouis personnellement la thèse de l’ethnologue François Rouget qui considère que pour que la situation de transe opère, il faut une acceptation du sujet (in La musique et la transe, Gallimard, 1990). Mais à partir du moment ou le sujet accepte, il est à la merci du messager. C'est cela qui est dangereux.

      2°) "Si les chants grégoriens ne sont pas utilisés, c'est peut-être qu'ils pourraient rappeler les nasheeds".
      Je n'en sais rien, je n'ai pas cette culture. Je me rappelle néanmoins avoir vu un reportage sur France 2 sur la spiritualité soufi, et qu'un coeur d'homme a chanté a capela. Si c'est ça, un nasheed, je reconnais que ça ressemble au grégorien. Après, quand on va voir sur Youtube, les nasheed des temps modernes et notamment ceux utilisés par Daesh, je ne trouve pas ça très ressemblant (même pas du tout).

      3°)"La syncope a aussi été utilisée par Bach, Haendel, etc..." Oui, d'accord, mais le beat est complètement absent (d'ailleurs, ça n'existait pas), et le rythme n'est pas premier, ni chez Bach, ni chez Haendel, ni d'ailleurs chez aucun auteur classique ou romantique.
      Et pour finir, dans le black atmosphérique (peut être pensez vous à Burzum), voire certains doom (Sun o)))), je pense qu'on arrive aux confins de l'univers du rock, et peut être même qu'on en est sorti. Mais ce sont des sujets que vous maîtrisez autrement mieux que moi.

      @ Thomas

      Pour répondre à votre intervention, j'ai consacré tout une série d'article sur ce blog, dans la rubrique "Rock et Metal". Vous y trouverez facilement ma réponse. Ceci dit, je ne suis pas satisfait de tous mes articles. Certains mériteraient d'être revus et corrigés.

      @ SM
      J'aimerai pouvoir satisfaire à votre demande, mais je ne suis pas éducateur. J'ai bien quelques idées, mais je pense qu'on s'éloigne là un peu de votre sujet. Si vous le souhaitez, nous pouvons communiquer par mail. Cphcs a mes coordonnées. Si vous les voulez, vous pouvez les leurs demander. Ce sera un plaisir d'échanger avec vous.

      Supprimer
  13. C'est simple, j'ai la solution à tous vos problèmes :

    Il faut interdire les intervalles non juste ! Et de toutes façons le prochain que je choppe en train de siffler un intervalle païen, je fais un rapport au pape !

    RépondreSupprimer
  14. L'imagerie satanique dans le metal, à 99% des cas ce n'est que ça : de l'imagerie. Il n'est même pas question de critiquer le christianisme, mais simplement d'utiliser des visuels et des concepts créés par l'Eglise elle-même et par des artistes chrétiens. L'Enfer, Satan, les tortures des damnés, les peintures de Jerome Bosch et d'autres représentant les Enfers, les "sorcières" et les hérétiques brûlés vifs, les destructions de villes et les génocides perpétrés par Dieu ou ses adeptes décrits dans la Bible (Sodome et Gomorrhe, Jericho...), tout cela fait partie de la culture chrétienne, et c'est cette imagerie que le black metal utilise. Pas spécialement pour attaquer le christianisme ou pour convertir (à quoi ? au satanisme ? à l'athéisme ?), mais parce que ça colle bien avec le genre musical. Quand on joue une musique violente et sombre, on écrit des textes qui vont dans le même sens, pas des paroles à l'eau de rose comme dans la pop commerciale.

    RépondreSupprimer
  15. @Nicolas Benoit, Merci pour le petit mot, en fait j'avais mis un pseudo, mais il semble ne pas plaire: je suis l'Alpha et l'Oméga ;-) Apparemment ce clin d'œil a déplu à nos hôtes, et je suis devenu "unknown"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personnellement, ça m'a fait rire... :)

      Supprimer
    2. Vous avez eu un pb avec le pseudo précédent ?

      Supprimer
  16. Alpha & Omega, excellent groupe de dub, par ailleurs...

    RépondreSupprimer
  17. Sinon, pour ce "témoignage", il paraît clairement bidon : sorry SM au cas où je me trompe, mais déjà un vrai métalleux parlerait de "thrash" et pas de "trash", erreur typique de ceux qui n'y connaissent rien, le reste de ton texte étant à l'avenant, bourré des clichés habituels ("Les bottes, le cuir, les clous et tout et tout. Comme tout le monde dans cet univers quoi.", etc.). Ce ne serait pas la première fois que le "collectif" (dont les membres doivent se compter sur les doigts de la main gauche de Django Reinhardt) nous ferait le coup...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @karamazov SM ayant indiqué que vous faisiez perso ce que vous vouliez de son témoignage y compris d'y croire ou pas, on ne voit pas ce qu'on pourrait rajouter. L'association constituée dans la suite du collectif entend bien faire valoir le droit et continuera donc son action, tranquillement et avec persévérance.

      Supprimer
  18. @ Mon Cul Vous imaginez bien que votre commentaire ne sera pas publié et votre pseudo n'a rien à y voir mais bien plutôt votre manque cruel d'arguments et en prime vos insultes.

    RépondreSupprimer
  19. @ SM mais pas que, un témoignage http://lamaisondupere.over-blog.com/article-chretien-et-hardrock-possible-77325793.html

    RépondreSupprimer
  20. A propos de provocs : "Par contre, les choses seraient plus compliquées si l’idée nous venait de focaliser uniquement sur les deux autres religions très présentes en France, à savoir L’Islam et le Judaïsme." Svart Crown in Obskure Magazine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « Profane est-il un appel à lutter contre toutes formes d’oppression et d’endoctrinement religieux ? Quelles sont vos croyances ? »

      « Un appel non, car contrairement aux dogmes établis, nous ne prêchons rien du tout. Nous mettons en relation des thèmes qui nous influencent et qui nous inspirent dans notre projet artistique. »

      Et on retrouve votre hypocrisie habituelle qui consiste à masquer ce qu'on se tue à vous dire, les groupes ne militent pas !


      Supprimer
    2. @dyonysosss Svart Crown dit une évidence qui devrait vous interpeller : les risques n'étant pas les mêmes en fonction des religions, quelles sont donc ces différences ? A replacer bien sûr dans le contexte de la bible de référence metallum qui indique pour Svart Crown les thèmes Decadence, Blasphemies, Perversion et enfin dans celui de ses présences régulières en concert avec d'autres groupes satanistes...

      Supprimer
    3. Ce qui est interpellant c'est de voir à quel point vous êtes capables de faire de la récupération quand les propos vous arrangent, mais refuser de prendre en compte les propos des mêmes bouches quand elles vous contredisent ? Cherry picking, quand tu nous tiens.

      Si vous n'êtes pas capables de comprendre que 6 millions de morts en Europe il y a 70ans rend compliqué de s'en prendre au Judaïsme sans être taxé de nazisme, désolé pour vous. Si vous êtes incapables de comprendre que la situation avec le terrorisme rend difficile la critique de l'Islam, désolé pour vous.

      Vous devriez être fier que votre religion soit plus ouverte d'esprit et plus ouverte à la critique, qu'elle se soit adaptée au monde moderne où la liberté d'expression implique de facto que des gens disent des choses avec lesquelles vous serrez en désaccord total. Et à la place d'avoir une réaction intelligente, vous êtes à souhaiter que le Christianisme soit aussi stupide que les deux autres…

      Supprimer
    4. "la situation avec le terrorisme rend difficile la critique de l'Islam". Dîtes-nous un peu de quelle peine est puni le blasphème en Islam comparativement au christianisme : les attentats ignobles ont bon dos. Quant au judaïsme, vous pouvez aussi nous indiquer ce qui est prévu par cette religion concernant le blasphème. Ici même sur ce blog bien de vos amis ont trouvé plein de bonnes raisons pour regretter la déprogrammation de Anal Cunt. Encore un oubli sans doute que les persécution des chrétiens dans le monde, aujourd'hui ! Et pour en revenir à Svart Crown, rien de plus, concrètement ?
      PS : pas de commentaire supplémentaire / intelligence auto proclamée.

      Supprimer
    5. Les punitions pour blasphèmes sont un excellent exemple de ce que j'énonce, soyez fiers d'avoir une religion moderne à la place de demander son retour 3 siècles dans le passé.

      Anal Cunt rejoint exactement ce que je disais à propos des 6 millions de morts.

      Il n'y a rien de plus à dire sur Svart Crown, à part qu'eux disent que les choses seraient (conditionnel présent) plus compliquées pendant que des groupes comme Weapon, Vihamieli, Verlorener Stolz, Under Construction, Svolder, Sielunvihollinen, Nyogthaeblisz, Myotis Treble leur donnent tord :)

      PS : les attentat ignobles n'ont pas bon dos, tout l'intérêt de faire de la musique, c'est de la jouer. Hors un budget sécurité doublé voire triplé, ça n'est pas anodin. Aucun festival ne prendrait de risque…

      Supprimer
    6. @ dyonysoss, on a demandé le retour 3 siècles dans le passé ? Qd donc svp ? On n'est pas depuis 10 ans sous la menace terroriste : la vérité est ailleurs mais on y reviendra ultérieurement.

      Supprimer
    7. « non seulement il n’existe plus de délit de blasphème en France depuis 1791 puis 1881, mais encore, dans une république laïque, il n’existe tout simplement pas de blasphème. »

      1791. Vous avez raison, pas 300ans, 225, pardon…

      Sinon, encore votre regard bien français sur la question, il y a des attentats revendiqués par des islamistes depuis les années 80, au moins…Sortez un peu de chez vous…

      Supprimer
    8. @ dyonisosss, reste que le blasphème est une injure et que le traitement des différentes religions est très différent, différence de traitement et de sanctions que vous vous gardez bien d'évoquer.
      1791, on a évoqué cette date ? Quand donc svp. Ceci étant, et spécialement dans la région qui nous est chère, on connaît le prix payé.
      Sinon, pour vous inviter à sortir de chez vous : https://fr.wikipedia.org/wiki/Terrorisme_en_France et http://www.dreuz.info/2016/07/22/40-ans-dattentats-par-des-musulmans-sur-le-sol-francais/. Fin du sujet.

      Supprimer
    9. Vous n'avez pas évoqué cette date, vous reprochez à des groupes le fait de blasphémer, en sous entendant que ça devrait être interdit, ce qui n'est plus le cas depuis 1791, ça devient facile d'en tirer des conclusions.

      On se fou de la façon dont les religions traitent le blasphèmes, ces lois n'existent qua dans les pays qui appliquent ces lois et un groupe français ne risque pas plus à blasphémer en islam qu'en chrétien. Le fait est qu'il risque pas contre d'être attaqué pour racisme et d'être victimes de menaces émanant de gens un peu trop défensifs avec leurs croyances.

      Le sens de ma phrase : on a pas attendu que la menace arrive officiellement en France pour avoir peur des attentats revendiqués par l'Islam. Dire que ça ne fait que 10 ans alors que le plus marquant des attentats « fêtait » son 15ème anniversaire cette année est un non sens, j'espère que vous en avez conscience…

      Supprimer
  21. Toute cette discussion pour dire qu'au final...Ce blog n'a pas raison d'être...Si vous vous sentez "insultés", sachez que moi aussi je me sens "insulté" par votre "blog" (si l'on peut appeler ça un blog et pas plutôt un ramassis de fadaises de plus sur google), je me sens insulté de voir que vous cherchez à saper le Hellfest par tous les moyens possibles: d'abord, la programmation qui ne vous convient pas, ensuite la question de l'argent public. Partant de ces simples postulats, portez plainte directement contre les groupes soi-disant "satanistes" et interrogez-vous sur le gaspillage de "l'argent public" par notre cher gouvernement et ses chers représentants dont certains cachent de l'argent illégalement. Quand je parcours votre blog, je remarque que les deux postulats que j'ai posé et qui sont les deux problématiques essentielles de ce blog ne sont que prétextes pour attaquer le Hellfest. Attaquez-vous aux groupes directement satanistes et au gaspillage de l'argent public par notre gouvernement au lieu de tenter de saper le Hellfest.
    Encore une fois (pour être sûr d'être entendu): Dissolvez ce blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Un Simple Mortel Vous résumez parfaitement la raison de notre engagement : "L'arrêt des subventions et aides publiques tant que la programmation du Hellfest sera de la nature de ce qu'elle est". Et vu le récent avis de la CADA, nous n'avons pas de raison de changer le sens de notre engagement, au contraire.

      Supprimer
    2. Dois-je vous rappeler que depuis l'an dernier, le Hellfest ne reçoit plus de subventions publiques, c'est un festival qui s'auto-finance désormais au vu de sa cote de popularité croissante. Ce blog est donc obsolète.

      Supprimer
    3. @ Un Simple Mortel Inexact, il n'y a que les aides du conseil régional qui ont été supprimées, il y en a bien d'autres. Votre affirmation est donc obsolète.

      Supprimer
  22. en fait il me fait pensé a un pote quand il traine dans les milieux quelle suis soit il fini toujours par être extreme quand il buvais il se mettait minable quand il a essayer la drogue il s'est mis minable quand il écoutait du rock le reste était de la merde quand il écoutait du jazz le reste était de la merde (même ce qu'il aimait avant) sm est juste une personne qui fait tout de façon extreme et qui n'a pas de juste milieux.

    RépondreSupprimer
  23. @SM, @Thomas, @RedMetalhead, @etienneweb Vus vos échanges sur la musique, nous proposons d'ouvrir un onglet spécifique afin de formaliser l'échange. Qu'en pensez-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Provocs Hellfest ça suffit Je suis partant.

      Supprimer
    2. En ce qui me concerne je suis partant, ça peut être intéressant et fort instructif

      Supprimer
  24. Comme certains l'ont fait remarqué, j'ai également de très gros doutes concernant l'authenticité de ce témoignage (je ne m'en suis pas remis de l'orthographe de trash... ). Mais, au final, ce n'est pas le problème. Bien que faux, ce témoignage reste quand même très intéressant car il permet surtout de répondre. Dans l'autre sens qui plus est.

    En ce qui me concerne, j'ai été au catéchisme et fais des gammes (communion et confirmation). Je suis infirmier depuis 4 ans et je ne suis pas croyant mais plutôt agnostique. Je vais au Hellfest chaque année depuis 2009 et à d'autres festivals (WOA ou encore Summer Breeze). Je suis plutôt éclectique (Black, Thrash, Heavy, Power...bref, un peu de tout). J'ai autant connu Iron Maiden ou AC/DC dans un stade qu'Inquisition ou Dark Funeral dans une cave.

    Au mois de Mai, je suis allé en vacances à Rome avec mes parents et j'ai assisté à une messe du Pape sur la place St Pierre. J'ai visité le Vatican en large et en travers et à aucun moment je n'ai souhaité le bruler ni égorger les croyants. Pourtant, quelques semaines avant j'étais au premier rang pour un concert de Behemoth et quelques semaines après, j'étais de nouveau au premier rang pour un show de Behexen.

    Cet été, je suis allé visiter de magnifiques églises et cathédrales (Ste Trophime, Basilique Sainte-Marie-Madeleine... ). J'ai trouvé ces lieux magnifiques et je n'ai toujours pas eu cette envie de les détruire ni de les profaner de quelque manière que ce soit.
    De plus, j'ai également eu l'extrême faiblesse de pleurer sur la tombe de ma grand mère qui était très croyante. Un peu paradoxal pour quelqu'un qui écoute Rotting Christ ou Belphegor non ?

    Etant infirmier, mon attrait pour ce style de musique ne m'a pas empêcher de tenir la main d'un homme en fin de vie qui me demandait de prier avec lui car l'horaire tardif ne permettait pas la présence d'un prêtre à son chevet. Cet homme ne savait pas que j'avais la discographie entière de Behemoth mais moi, je savais qu'il était très croyant. Et j'ai prié avec lui cette nuit là. La dernière.

    Tout cela pour dire que j'ai déjà ma place pour le Hellfest 2017 et pour d'autres groupes dont vous ignorez jusqu'à l'existence (et je ne parle même pas de leur pochettes d'albums). Mais dans quelques jours, j'irai également pleurer sur la tombe de mes grands parents. Et peut être qu'un jour, je me retrouverai à nouveau à prier avec quelqu'un. En ai-je le droit selon vous ? Le devoir, surement...

    Je n'irai pas plus loin dans mon commentaire. Et je ne pense pas me tromper quand je dis que certains d'entres vous, douteront même de son existence :).

    Alors qui suis-je selon vous ? J'aimerai bien le savoir :) ? Un simple gars qui écoute de la musique et qui possède certaines valeurs. Mince ça existe ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hésité à poster ici ; finalement, le témoignage de Kévin m'a inspiré.
      Effectivement, ça existe... Une simple personne qui écoute de la musique et qui possède certaines valeurs.
      Je doute également de ce témoignage ici posté. Mais on peut douter de chacun d'entre nous venant poster et le dialogue s'arrête alors ici.
      Ce que je n'arrive pas à comprendre, cher SM, c'est comment vous pouvez dissocier à ce point art & religion. Pour ma part, et pour ma petite famille de 4 personnes, les deux habitent le même toit. Comme vous, cela fait + de 20 ans que ma femme et moi écoutons du métal, fréquentons concerts, festivals... Et église sans aucune question. Avec des enfants baptisés dont la plus grande (13 ans) nous accompagne parfois.
      Comme Kévin, nos emplois côtoient (malheureusement) la mort de près : je suis policier, et elle aide-soignante dans une maison de retraite. Des morts, des prières... Malheureusement, on connaît.
      Et pourtant, nous ne ressentons aucune gêne à être au 1er rang de Behemoth au Graspop.
      Sont-ils satanistes, antichrétiens ?
      Powerwolf sont-ils lycanthropes ?
      Alestorm encourage-t-il les actes de piraterie ?
      Cradle Of Filth sont-ils vampires ?
      Choses que chacun réclame aussi bien en interview qu'en chanson sur scène au Hellfest.

      Supprimer
    2. @Kevin, "Bien que faux" écrivez-vous. Comment prendre votre contribution pour vraie, elle ? Nous redisons encore une fois que ce qui est en cause, c'est une partie de la programmation du Hellfest avec l'argent public, pas le choix personnel d'écouter ou pas du metal, y compris les groupes que vous citez. Ce qui est en débat, c'est l'influence que peut exercer et qu'exerce l'écoute & la fréquentation de concerts d'un certain metal, surtout à haute dose et sans discernement : la lecture des commentaires sur les forums metal, surtout qd il est question de bm, est de ce point de vue "édifiante".

      Supprimer
    3. @Kevin Nous prenons votre contribution comme vraie, sinon comme le souligne Dédé,point d'échange.

      Supprimer
    4. @Provocs Hellfest ça suffit: Quand vous dites que "Ce qui est en débat, c'est l'influence que peut exercer et qu'exerce l'écoute & la fréquentation de concerts d'un certain metal, surtout à haute dose et sans discernement"...Je suis désolé mais j'ai commencé a écouter du Metal en 1993 à l'age de 15ans avec Metallica Slayer Sepultura puis le Death Metal avec des groupe comme Bestial Warlust Morbid Angel Deicide Death Cannibal Corpse etc...puis le Black Metal en 1996 et j'ai vu en concert cette année là des groupes comme Gorgoroth Dissection Satyricon Dark Funeral Enthroned Marduk Sacramentum et à part mon look Black Metalleux que j'ai eu jusqu'à l'age de 19ans,je ne pense pas que l'écoute assidue de ces groupes là ou bien la fréquentation des concerts m'est influencé en quoi que ce soit dans ma vie familiale et professionnelle de tous les jours.Par la suite j'ai continué à écouter principalement que du Black Metal à très haute dose pendant 10ans sans que cela n'affecte encore une fois quoi que ce soit en moi à part le faites de pas m'avoir permis de découvrir des groupes comme Iron Maiden Judas Priest Hammerfall Gamma Ray Helloween Freedom Call Rhapsody Stratovarius Heavens gate Scanner etc... que j'ai découvert par la suite,mais je dois dire c'est vrai en délaissant petit à petit tout ces groupes dit extrèmes que j'écoute toujours,mais vraiment à un degrés moindre.Pour finir je dirai que 23 ans après d'avoir commencé à écouter cette musique,je n'ai en rien été influencé par ces groupes dont vous pointez leur "dangerosité" pour la personne qu'il écoute et je ne pense pas dire des bétises en disant qu'il en est de même pour 99.99% des metalleux...

      Supprimer
    5. Provocs Hellfest ça suffit28 octobre 2016 à 13:16

      @Stefhammer Merci pour votre commentaire. La première réponse est relative au fait que, sur la base de vos propos, cette musique n’a rien affecté et que vous êtes en quelque sorte resté vous-mêmes comme à l’âge de vos 15 ans sauf dans vos goûts / groupes extrèmes, en les délaissant. Question se pose à nous : l’écoute de cette musique là vous a-t-elle confirmé dans vos choix de vie & de croyance ou de non croyance OU au contraire ouvert des horizons & des perspectives ? En clair, cette musique extrème vous a-t-elle encouragé ou incité à voir le christianisme, décrié le mot est faible, et la culture qui lui correspond autrement qu’à vos 15 ans & autrement que ce qu’en pensent et/ou disent les groupes en question ?
      La seconde est relative à la première partie de notre point de vue « ce qui est en cause, c'est une partie de la programmation du Hellfest avec l'argent public ». restée sans réponse. On aimerait bien avoir votre retour.

      Supprimer
  25. Pour information, ce week-end de la Toussaint, nous ne consulterons pas le blog. Nous lirons les commentaires, s'il y en a, le 30 octobre.

    RépondreSupprimer
  26. Provocs Hellfest ça suffit2 novembre 2016 à 10:10

    Prétendre que le Black Metal n'est pas un art qui transforme potentiellement une personne s'y adonnant franchement, c'est se voiler la face ! L'individualisme (par extrapolation navrante l'égoïsme), l'anti-religiosité, le goût du sombre et de l'épique et de la puissance sous toutes ses formes, une certaine intolérance parfois aussi, sont le lot de chaque blackist, de manière plus ou moins marquée et pendant au moins quelques années de sa vie à partir du moment où il rentre dans ce mouvement sérieusement et durablement. Je le sais pour l'avoir personnellement vécu, comme tant d'autres.

    Lu ici : http://www.postchrist.com/cms/analyse_bm.html

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour,
    Je suis un gros abruti et je veux signer votre pétition.

    Quand je vous lis, je me retrouve dans vos discours. Je suis tellement crétin que vos paroles me semblent justes.

    Je suis aussi un gros raciste, comme vous, alors forcément, je vous aime.
    Je veux, tout comme vous, que le Hellfest disparaisse, tout comme les homos, les noirs, les femmes, les juifs, les socialos, et tous les gens qui ne pensent pas comme moi

    Je vous aime !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. John Arktor : la technique de la sidération sensée paralyser est obsolète depuis longtemps. Faîtes qd même attention à vos propos

      Supprimer
  28. Bonjour,
    Je vous aime, vous dizez tellement la vraie vérité
    vous aite tro dai gen bi1, et en plus, vou pensai com moi
    moi ossi je sui racist' comm vou, alor j'sui tro contan de vou lir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @John Arktor, la technique de la sidération sensée paralyser est obsolète depuis longtemps.

      Supprimer